Le Courrier de Russie

Vassily Artemiev : « La culture du rugby, c’est de ne pas avoir d’ennemis »

Vassily Artemiev est, à 25 ans, une star montante du rugby sur la scène internationale. Originaire de Zelenograd, banlieue moscovite et « ville du rugby », il évolue désormais dans l’un des meilleurs clubs du monde, à Northampton, en Angleterre. Il s’est confié au Courrier de Russie lors d’un passage à Moscou, venu jouer aux côtés de l’équipe russe pour la Coupe du monde de rugby à 7.

Le Courrier de Russie : Comment avez-vous fait pour devenir l’un des rares Russes engagés par un club de rugby professionnel à l’étranger ?

Vassily Artemiev : J’ai commencé à jouer à neuf ans. À quinze, mes parents m’ont envoyé à l’étranger apprendre l’anglais pendant un an, c’est tombé sur l’Irlande : je suis allé au Blackrock College, à Dublin. Le rugby tient là-bas une place importante, ça m’a plu, et je suis resté. J’ai fini l’école en Irlande puis j’ai suivi des études à l’Université de Dublin, en droit. Je jouais pour l’équipe de l’université et suivais parallèlement la Leicester Academy. J’ai été diplômé en 2009, et j’ai tout de suite rejoint l’équipe nationale russe de rugby à 7. Je les ai suivis pendant les deux années que dure le cycle de sélection pour la Coupe du monde, qui avait lieu en Nouvelle-Zélande [2011]. J’ai également fait deux saisons pour le club russe VVA Podmoskovie. Fin 2011, j’ai finalement signé avec le club anglais Northampton Saints [rugby à XV, ndlr].

LCDR : Cela a-t-il été douloureux de dire adieu à l’équipe russe ?

V.A. : Je voulais être au top, jouer parmi les meilleurs : la décision fut donc facile à prendre. C’est ce qu’un sportif recherche, vous savez : les challenges. Et en Angleterre, le rugby est vraiment omniprésent.

« Le rugby correspond bien aux Russes »

LCDR : Gardez-vous espoir de jouer aux côtés de la Russie pour une Coupe du monde de rugby à XV, […]