Le Courrier de Russie

Les supporters de rugby russes, qui sont-ils ?

En France, on les imagine souvent un peu bourrus, joyeux, costauds, l’accent chantant… les supporters de rugby forment une communauté bien particulière. Qu’en est-il en Russie ? Le Courrier de Russie a rencontré trois fans du ballon ovale sur les gradins moscovites.

Anastasia, 26 ans, directrice marketing et relations publiques

Je mentirais en disant que ça a été le coup de foudre. La première fois que je me suis retrouvée sur les gradins d’un stade de rugby, c’était en 2008, sur une invitation de mon « copain » de l’époque – et mari d’aujourd’hui. Il jouait contre l’équipe des Dragons de Moscou. Pour être franche, je n’étais pas réellement emballée par l’idée : je ne connaissais rien à ce sport. Mes premières impressions ? Imaginez-vous, je vois mon amoureux dans cette tenue, dans cet état, surtout qu’il avait été blessé… Je me disais « Mais c’est quoi, ce jeu ?! ».

Puis, à force de venir aux matchs, j’ai fait la connaissance d’autres supporters, de joueurs, de gens qui sont devenus des amis. J’ai compris petit à petit les règles du jeu, les principes du rugby. On allait boire des verres après les matchs, on faisait des barbecues tous ensemble, on se rejoignait dans des pubs pour regarder des retransmissions… c’est une véritable communauté, au final.

Et je ne saurais même plus dire pourquoi j’aime ce sport. Désormais, il fait partie de ma vie. Les gens du club de mon mari sont devenus comme une famille pour moi. Notre mariage, par exemple, s’est déroulé dans le plus pur « style rugby ». Et c’est logique, la plupart des invités étaient issus de ce milieu. […]