Coupe du monde : Les villes organisatrices ont déjà le blues

Avec une soixantaine de matchs, les onze villes organisatrices ont été fortement mises à contribution pendant la Coupe du monde. Les demi-finales et les finales ont lieu à Moscou et à Saint-Pétersbourg, les deux plus grandes villes du pays. Pour les autres, la compétition est terminée. L’heure est aux souvenirs et le blues guette déjà les habitants.

Des photos et des vidéos enregistrées dans les smartphones, des chants qui résonnent encore dans les têtes, les habitants russes des villes-hôtes de la Coupe du monde gardent de nombreux souvenirs du passage des milliers de supporters étrangers venus en Russie soutenir leurs équipes préférées. Un mois de compétition pour des moments de communion inoubliables, d’ordinaire si rares en Russie. Au total, une cinquantaine de matchs a eu lieu à Saransk, Kazan, Nijni-Novgorod, Kaliningrad, Sotchi, Samara, Rostov-sur-le-Don, Iekaterinbourg, Volgograd. Les dernières rencontres du Mondial se tiennent, cette semaine, au stade Loujniki, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Robin BJALON