FIFA : Le naufrage de la politique de vente des billets

Les organisateurs de la Coupe du monde en Russie l’avaient promis : avec la révolution numérique, finies les reventes illégales et la spéculation sur le prix des billets ! Le système de passeport du supporter (Fan ID) garantirait l’accès au stade aux seuls spectateurs ayant dûment acheté leur billet auprès de la FIFA. Qu’en est-il en réalité ? Le Courrier de Russie a mené l’enquête.Le système d’attribution des billets mis en place par la Russie pour la Coupe du monde est le plus sophistiqué de l’histoire de cette compétition. Si, naguère, les billets se vendaient librement aux guichets des stades et pouvaient être revendus à volonté, ceux achetés cette année sur le site de la FIFA le sont tous à titre nominatif, donc associés au Fan ID, le système d’identification des supporters. Ce sésame permet aux visiteurs étrangers d’entrer en Russie sans visa pour la durée de la compétition et de bénéficier de transports en commun gratuits dans tout le pays. Avant que ne débute le championnat, Fan ID et billets étaient envoyés au domicile des acheteurs. Le comité d’organisation l’affirmait : personne ne pourrait entrer dans un stade sans billet ni FAN ID avec les noms correspondants.

Un système de vente qui favorise le marché noir

En principe, ces précautions auraient dû suffire pour empêcher l’émergence d’un marché noir de revente de billets à des prix astronomiques.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

David Girard

Dernières nouvelles de la Russie

Quel avenir pour le tourisme en Russie après le Mondial ?

La Coupe du monde en Russie a attiré dans le pays un flux de visiteurs sans précédent, dans un pays qui ne se voit pas lui-même comme une destination touristique. La Coupe du monde sera-t-elle un événement sans lendemain ou marquera-t-elle le début d’une nouvelle ère pour le secteur touristique russe ?

 

18 juillet 2018

« So far, so good » : Que pensent les supporters étrangers de la Coupe du monde ?

Plus de cinq cent mille étrangers sont venus assister à la Coupe du monde en Russie, malgré les distances et l’image négative du pays. Après l’Euro 2016 et les violences des hooligans russes à Marseille, les médias avaient mis en garde les supporters des dangers qu’ils encouraient.

 

5 juillet 2018

La fan zone orthodoxe

Russie/Serbie : La proximité entre les deux nations s’explique par la religion, la culture et l’histoire, mais aussi par les rapports footballistiques uniques qu'entretiennent les clubs des deux pays.

 

22 juin 2018