Pour Samuel Eto’o, les supporters russes ne sont pas plus racistes qu’ailleurs

Le 19 août 2011, le FC Anzhi Makhachkala, club du Daghestan, créait la surprise en recrutant pour 27 millions d'euros Samuel Eto'o, alors joueur de l'Inter Milan. L'attaquant camerounais devenait alors le joueur de football le mieux payé au monde avec un salaire de 20,5 millions d'euros net par an. A la veille du match d'Europa League entre Anzhi et le club italien de l'Udinese, le 22 novembre, le joueur a accepté de se confier au Courrier de Russie.Pour Samuel Eto'o, les supporters russes ne sont pas plus racistes qu'ailleursLe Courrier de Russie : Qu'est-ce qui vous a poussé à signer au club d'Anzhi ?Samuel Eto'o : Je suis un aventurier ! Plus sérieusement, deux raisons m'ont poussé à signer. Premièrement, on m'offrait la possibilité de travailler dans une équipe qui était encore amateur il y a quelques mois et qui avait l'ambition de devenir une des meilleures équipes de Russie et d'Europe. Deuxièmement, on me donnait également l'opportunité d'être reconnu pour tout ce que j'ai réalisé jusque là.LCDR : Aviez-vous des à priori sur la Russie avant de venir ?S. E. : J'étais déjà venu jouer en Russie avec mes anciens clubs mais je ne restais jamais plus de quarante huit heures. Je ne connaissais donc pas vraiment la vie en Russie. Tout le monde me parlait surtout du froid.LCDR : Le froid est-il difficile à gérer lors des entraînements et des matches ?S. E. : Le froid est supportable, car il existe des moyens de se protéger. Nous pouvons porter des gants ou appliquer des crèmes pour nous réchauffer, par exemple. Le problème vient plutôt des terrains qui deviennent impraticables : en hiver, en Russie, le football devient totalement différent. Il faut se réadapter à une nouvelle façon de jouer.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Alexandre Pitot

Dernières nouvelles de la Russie

Football : La Russie frôle l’exploit face au Brésil

Le but égalisateur de l’attaquant adverse, Fred, à la 90ème minute de jeu, a privé la Russie d’une prestigieuse victoire dans le match amical qui l’opposait au Brésil le 25 mars à Londres.

 

26 mars 2013

Agenda professionnel de la semaine du 25 mars

Agenda: Aménagement extérieur, technologies de l'information et composants électroniques… Jetez un coup d’oeil aux rendez-vous professionnels qui ont lieu cette semaine à Moscou.

 

25 mars 2013

Kadyrov insulte un arbitre au micro du stade

Mécontent des décisions arbitrales, le président tchétchène Ramzan Kadyrov s’est emporté au micro du stade lors de la rencontre opposant le Terek Grozny et le Rubin Kazan, le 17 mars.

 

19 mars 2013