Tolstoï et Gorki. Yasnaya Polyana. Photo de S. Tolstoï. Crédits : tolstoymuseum.ru

Marc Masson : « Tolstoï était un personnage à la psychologie hors normes »

Marc Masson est psychiatre, directeur médical de la clinique du Château de Garches dans la région parisienne et rédacteur en chef adjoint de la revue médicale L'Encéphale. Rencontre avec l’invité du prochain Mardi du Courrier de Russie, qui présentera son analyse du roman de Léon Tolstoï Anna Karénine le 12 mai. Le Courrier de Russie : Pourquoi avez-vous décidé de procéder à l’analyse d’Anna Karénine ?Marc Masson : Jean-Félix de la Ville Baugé m’a proposé d’animer une conférence dont le thème se situe à l’entrecroisement de la Russie, de la France, de la littérature et de la psychiatrie. Après quelque moment de réflexion, j’ai choisi ce roman de Tolstoï et plus particulièrement la figure d’Anna Karénine ; cette oeuvre a en effet familiarisé les lecteurs français dès la fin du XIXe siècle avec la littérature russe romantique. De plus, l’actualité du célèbre roman de Tolstoï me semble bien illustrée par le fait qu’en 100 ans, une dizaine de films d’après Anna Karénine sont sortis en salles ; l’héroïne principale a été incarnée par des actrices aussi remarquables que Greta Garbo, Vivien Leigh, Sophie Marceau ou encore Keira Knightley.Сe roman qui évoque la place de la femme dans la société russe de la seconde moitié du XIXe siècle est encadré par deux scènes qui se déroulent dans une gare : la rencontre d’Anna et Vronski, et – la scène du suicide d’Anna sous le train. Je me suis demandé s’il était possible de relire le roman pour essayer de comprendre le cheminement d’Anna qui va aboutir à son geste dramatique qui illustre le désespoir absolu de l’héroïne.LCDR : Qu’est ce qui vous frappe le plus dans ce roman ?

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Rusina Shikhatova

Dernières nouvelles de la Russie

Le retour du grand roman russe

En 2015, le premier roman de Gouzel Iakhina, Zouleikha ouvre les yeux, s'imposait dans la littérature russe. Ce récit de la dékoulakisation est aujourd’hui traduit en 16 langues. Le Courrier de Russie a rencontré sa traductrice française, Maud Mabillard.

 

16 février 2018

Norilsk, une ville nickel

Visite guidée de Norilsk, considérée comme l'une des villes les plus froides et les plus polluées du monde.

 

21 novembre 2017

Tastin’France : des viticulteurs français à l’assaut du marché russe

Business France a organisé une série de dégustations de vins et spiritueux français en Russie et CEI baptisée Tastin’France.

 

6 novembre 2017