S'abonner, c'est découvrir la Russie sans préjugés ni concessionsDécouvrir nos offres

Le plus vieux fan du Spartak Moscou raconte comment son club lui est venu en aide

Le plus vieux fan du Spartak Moscou raconte comment son club lui est venu en aide

Otto Fischer a 102 ans : ce doyen des fans du Spartak Moscou s’est fait voler toutes ses économies par un malfrat le 18 mars, chez lui, près de Tcheliabinsk. Émus par la mésaventure de leur aîné, les supporters du club ont décidé de lui venir en aide et récolté la somme dérobée. Le Courrier de Russie a interviewé par Skype le vieil homme, déjà remis de ses émotions et encore en pleine forme.Le Courrier de Russie : Comment le voleur a-t-il agi ?Otto Fisсher : Sournoisement. Au lendemain de mon retour d’un match du Spartak à Moscou, le 15 mars dernier, un homme qui s’est fait passer pour un travailleur social m’a appelé pour prendre de mes nouvelles. Puis, il est venu chez moi et m’a montré sa carte professionnelle – mais je n’ai pas pu vérifier, car les inscriptions étaient trop petites. Je l’ai laissé entrer, et il m’a expliqué que le gouvernement avait décidé de donner 800 roubles d’indemnités aux vétérans de la Seconde Guerre mondiale.LCDR : Et ensuite ?O.F. : Le bandit m’a dit qu’il n’avait que 5000 roubles et que je devais donc lui en rendre 4200. J’ai répondu que je ne les avais pas mais il a insisté, et je suis allé chercher la boîte où je garde mes économies. Ensuite, je ne me rappelle plus de tout, mais je sais que nous étions dans la cuisine où il m’a fait un « bilan de santé » et m’a notamment mis quelque chose sur le cou. Je me rappelle lui avoir servi un verre d’eau puis l’avoir raccompagné à la porte.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Propos recueillis par Manon Masset

Ces Russes qui spéculent sur les cryptomonnaies

Malgré la récente chute du bitcoin, l’engouement pour les monnaies numériques ne faiblit pas en Russie. Pour la première fois, un groupe d’investisseurs vient d’acheter une centrale électrique en Sibérie pour le minage.

 

24 janvier 2018