A bord d’un bateau missionnaire sur le fleuve Ob
Gens

A bord d’un bateau missionnaire sur le fleuve Ob

« Saint-André l’apôtre le Premier nommé », navire-église de Novossibirsk, navigue chaque année sur l’Ob avec, à son bord, une équipe de prêtres et de médecins.« Vous avez mangé ce matin !, s’indigne le médecin qui réalise l’échographie d’une villageoise. On vous a pourtant prévenue qu’il fallait venir à jeun. » Étonnée, la patiente répond : « Mais docteur, je n’ai rien mangé – que des pelmenis ! »« Ignorance », « négligence »,  « manque d’instruction » – tel est le « diagnostic » posé, ici, pour la majorité des patients. La mission – une équipe de 28 médecins et prêtres – se rend chaque année à bord du « Saint-André l’apôtre le Premier nommé » dans la campagne sibérienne, afin d’y apporter une aide médicale et spirituelle. Elle effectue une tournée des villages situés à moins de 100 kilomètres du fleuve, qu’elle atteint en voiture, après l’abord, par des routes quasiment inexistantes. Là, dans les dispensaires médicaux ruraux, les centres culturels ou de simples isbas traditionnelles en bois, les patients viennent consulter. Dans le village de Spirino, qui ne possède pas de polyclinique, l’équipe s’est ainsi installée dans une petite « maison forestière », construction d’un étage datant de 1886.« Ceux qui habitent plus près des villes sont mieux informés, ils consultent des spécialistes à des fins précises et savent ce qui leur faut, explique un thérapeute. Alors que dans ces villages reculés, les habitants viennent mais ne savent même pas, par exemple, qu’ils sont diabétiques. Avec un taux de sucre à 18 mmol/l ! Vous leur dites qu’ils ont une glycémie élevée mais ils ne savent pas ce qu’ils doivent faire ensuite, et ils ne changent rien à leurs habitudes. »« Ce sont néanmoins des personnes bienveillantes, souligne un pédiatre. Les enfants ont une belle âme, ils sont ouverts. Ils ne sont pas pourris-gâtés,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné se connecter

Maïlis Destrée

Dernières nouvelles de la Russie

Changement climatique : l’adaptation à petits pas

Au début du mois de janvier, le gouvernement russe a entériné un plan national d’« adaptation » au changement climatique pour les trois prochaines années. Comme le rapporte Kommersant, de nombreux spécialistes s’inquiètent de l’absence de mesures concrètes.

 

24 janvier 2020

Cours de religion à la carte

À la fin de l’année 2019, le ministère russe de l’Éducation a entériné le nouveau programme du cours de religion. Après avoir voulu supprimer l’enseignement sélectif des différentes confessions, il a finalement fait marche arrière, à la demande de l’Église orthodoxe. Explications du journal RBC.

 

7 janvier 2020

La métamorphose des cinémas soviétiques

Malgré la mobilisation des habitants du quartier, le cinéma indépendant Soloveï, ouvert en 1989 dans le centre de Moscou, a fermé ses portes le 2 décembre dernier.

 

13 décembre 2019