fbpx

Docteur Levouchkina, femme médecin de Riazan

Alla Levouchkina vient de fêter ses 87 printemps. À son âge, cette chirurgienne de Riazan fait plus de cent opérations par an. En juin 2014, Alla Levouchkina a été décorée du prix médical Vocation, le plus prestigieux du pays. Lors de la cérémonie, quand la chirurgienne est montée sur scène, l’auditoire, constitué des plus éminents médecins de Russie, s’est levé d’un coup et a couvert Alla d’applaudissements. « Je me suis sentie toute penaude, confie la chirurgienne. Je me disais : mais qu’est-ce que j’ai fait pour ça ? ».Voilà 63 ans qu’Alla Levouchkina pratique le métier de chirurgienne. « Jeune, je voulais devenir géologue, raconte-t-elle. J’aimais faire de grandes randonnées, surmonter des obstacles. » Alla change d’avis à la lecture des mémoires de Vikentiï Veressaev, médecin militaire lors de la Première Guerre mondiale. « Ce livre m’a tellement impressionnée que j’ai décidé de tenter le concours de la faculté de médecine de Moscou », se souvient-elle. La jeune fille passe les épreuves haut la main. Et entre, en 1945, en première année de médecine.Quand on l’interroge sur ses années estudiantines, elle répond : « On n’avait pas grand-chose à se mettre sous la dent. » Le pays sortait tout juste d’une guerre meurtrière, et les produits alimentaires manquaient cruellement. Les jeunes avaient droit à une soupe gratuite par jour – trop peu pour calmer la faim. Les étudiants en médecine recevaient également une bouteille d’alcool par mois, qu’ils échangeaient sur le marché contre une miche de pain.« Nous avons survécu parce qu’au foyer, nous partagions nos ressources », souligne Alla Levouchkina. La jeune fille recevait des patates de ses parents qui vivaient à la campagne, d’autres étudiants recevaient du gruau et de la viande. Les jeunes mettaient en commun leurs aliments et cuisinaient pour tout le monde. « Je me souviens, un jour, une fille a reçu un colis avec une brème – pour nous, c’était la fête !, raconte Alla. Nous avons mangé de ce poisson pendant une semaine,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Inna Doulkina

Dernières nouvelles de la Russie

Culture

Arythmie : à voir pendant la Semaine du cinéma russe à Paris

La Semaine du cinéma russe vient d’ouvrir à Paris. Si vous n’aviez qu’un film à voir, optez pour Arythmie de Boris Khlebnikov.

 

9 novembre 2017
Opinions

Que reste-t-il de 1917 ?

Le centenaire de la révolution, en Russie, est tout sauf une grande fête. Le temps des parades et des festivités collectives est révolu.

 

7 novembre 2017
Culture

« Notre mission est la promotion de la littérature russe à l’étranger »

Plus de 40 œuvres d'auteurs russes ont été publiées en français grâce à l’Institut de la traduction. Le directeur explique ce projet.

 

31 octobre 2017