« Je suis la Russie » : rencontre avec la Conchita Wurst russe

« Je suis la Russie » : rencontre avec la Conchita Wurst russe

Après la victoire lors de l’Eurovision de Conchita Wurst – artiste à barbe et en robe, Afisha Gorod s’est souvenu que Moscou avait aussi sa femme à barbe – le performeur-bodybuilder Pavel Petel – et lui a demandé comment, en réalité, on considérait ici un homme avec des nattes.« Je suis la Russie » : rencontre avec la Conchita Wurst russeAfisha Gorod : Qui êtes-vous ? Comment vous définissez-vous ? Pavel Petel : Je suis un show-man.Gorod : Comment vous habillez-vous dans la vie de tous les jours ?P. P. : Très confortablement. Je suis un bodybuilder, je pèse plus de 110 kg, donc je n’aime pas les vêtements qui entravent les mouvements, je ne porte pas de dessous. En même temps, j’apprécie aussi le style classique, parfois je porte des costumes, des vestes. Mais à la maison, je suis nu. Dehors, je porte de la maille, des habits larges et confortables.Afisha Gorod : Et l’été ? C’est quand même froid, la maille ? Vous ne portez pas de jeans ?P. P. : Les jeans, c’est exclu ! Je ne comprends pas : pourquoi les gens portent ça ? Pour les femmes, c’est peut-être confortable, de porter des jeans. Mais pour un homme aux signes d’appartenance de genre clairement exprimés – de grosses couilles, grossièrement – les jeans, au minimum, ça irrite. Moi, les jeans, ça m’oppresse. En jeans, je ne peux pas faire le grand écart. Comment un tel vêtement peut-il être confortable ? Et l’hiver, je porte des vêtements thermolactyl. On en trouve chez Uniqlo.Afisha Gorod : Et vous apparaissez souvent dans la rue en femme ? Quelle est la réaction des gens ?P. P. : Tout dépend de l’énergie. Je ne me suis jamais fixé pour objectif d’épater les gens ou de les faire enrager, d’exprimer une quelconque protestation. Mon but a toujours été de les distraire. Je suis un artiste et j’ai toujours le trac lors des apparitions dans les lieux publics, je dois toujours être absolument irréprochable du point de vue esthétique.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Sergueï Lavrov : « L’Union européenne n’est pas un partenaire fiable »

Rencontre Macron-Poutine d’août, échange de prisonniers entre Moscou et Kiev, négociations sur le Donbass : le ministre des Affaires étrangères revient, dans un entretien accordé à Kommersant, sur les grands dossiers internationaux de ces dernières semaines.

 

16 octobre 2019

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019