Femmes de Russie, qui êtes-vous ?

Près d’un million de citoyennes de la Fédération de Russie ont pris part en décembre dernier au concours « Femme de Russie ». Seules neuf sont arrivées en finale. Ogoniok a cherché à savoir qui sont ces femmes et pourquoi elles sont si proches de nos concitoyens – puisqu'elles ont été élues au vote populaire.« Je ne me serais pas présentée s’il avait fallu avouer mon âge », dit Tatiana Listopadskaïa, d’Astrakhan. Et puis quoi encore ? Cela n'aurait fait qu'effrayer les gens ! » Effectivement, il n’y avait pas de limite d’âge pour les participantes. L’essentiel étant que la femme soit mariée ou ait des enfants. Les deux à la fois, bien sûr, étant l'idéal, mais ce n’est pas toujours possible. Tatiana, par exemple, vit avec son chat : « Ma fille est procureur de l’oblast d’Astrakhan, ma petite-fille va à l’école – elles ont leur propre toit. Et nous, nous vivons à deux avec Kouzia. Vous savez quel animal intelligent c’est ? Elle sait même dire maman. »

« Tous des mollassons »

L’année dernière, Tatiana s'est séparée de son concubin : « Il buvait. Sans arrêt. Il arrivait à tenir un mois ou deux, on aurait dit que ça allait, mais ensuite il re-disparaissait en zapoï [habitude consistant à disparaître plusieurs jours pour boire, ndlr] ».Et bien qu’à la question « Qu’est-ce qui distingue les femmes de Russie des autres ? », Tatiana réponde sans hésiter « La patience », la sienne a tout de même eu une limite. Son ex-compagnon tente aujourd’hui de se remettre avec elle, mais Tatiana est inflexible : « Non. C’est fini. Si je l’aime encore ? Oui, certainement. Mais je ne lui reviendrai pas. » Elle cligne souvent des cils. « Et voilà, maintenant, j’ai le mascara qui coule. »Comme les autres candidates, Listopadskaïa vit à Moscou depuis déjà deux semaines. Ici, les participantes font de la chorégraphie, du chant, se préparent à la finale qui aura lieu dans la salle de concert de l’église du Christ sauveur. Les filles ne devront pas seulement présenter elles-mêmes et leurs familles au public, mais encore participer à un défilé en robe du soir et même chanter en duo avec une star de la scène russe. Lors de la cérémonie des membres du gouvernement, des gouverneurs de régions sont attendus. Le pays se prépare à y voir non de quelconques « miss » mais de vraies femmes russes – de celles que chantait Nekrassov, et rentrant le cheval, et entrant dans l’isba

« Le féminisme ? C'est quoi ? »

Le premier prix du concours est une statuette en argent recouverte d’or.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019