Prilepine vs Carrère : « L'Européen moyen exerce de moins en moins de charme »

Prilepine vs Carrère : « L’Européen moyen exerce de moins en moins de charme »

L’écrivain Zakhar Prilepine commente Limonov, d’Emmanuel Carrère, à l’occasion de la publication du livre en russe.Nous allons encore prononcer une banalité mais, bon Dieu, l’Européen moyen exerce de moins en moins de charme. Il nous paraissait si profond, si subtil, si libre. Pas comme nous et, surtout, pas comme nos parents… Eh bien, j’ai lu le livre d’Emmanuel Carrère sur Limonov. C'est comme ça qu'il s'appelle : Limonov.

Oui, Carrère a écrit un livre très alerte et, dans l’ensemble, captivant. Le morceau le plus intéressant – la voix de Carrère lui-même, ses observations personnelles au-delà de Limonov. Pour ça, l’introduction – soit les premières 30 pages, sont les plus fortes.

Plus loin, on passe à l’exposé parfois presque mot pour mot des livres de Limonov lui-même (au début en détail, ensuite de plus en plus précipité) ; ce que tout lecteur d’Edouard Benjaminovitch trouvera, évidemment, un peu pesant.

Carrère s’obstine à nommer son livre « roman » bien que, par la forme, il s’agisse d’une biographie tout à fait traditionnelle – rien ici qui ne rappelle le roman.

Pourtant, on comprend pourquoi Carrère le fait. Il se trouve qu’en composant son œuvre, il n’a fait aucune distinction entre le héros lyrique des livres de fiction de l’écrivain Limonov – et l’homme concret dénommé Edouard Savenko.

Ne doutant de rien, Carrère emplit son récit d’épisodes des romans de Limonov, les faisant d’une façon ou d’un autre passer pour des événements réels.

Afin de ne pas porter la responsabilité de tout cela, il faut appeler le livre « roman » – et le tour est joué.

Carrère agit avec moi exactement de la même façon (dans son livre, un des chapitres est presque entièrement consacré à votre humble serviteur) – en utilisant les romans Sankya et Péchécomme base pour disserter sur ma vie.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019