Vyksa

Vyksa sait qui elle est

Le sol de Vyksa est vorace : il semble grignoter les fondations des immeubles qui ont eu l’audace de mettre leurs pieds dans sa chair. Les maisons de cette ville de 50 000 habitants à 200 km de Nijni Novgorod ont l’air de sous-marins qui plongent lentement dans l’abîme. L’herbe pousse si haut devant leurs fenêtres que, dit-on, ceux qui les habitent ne verront bientôt plus le jour. Ceux-là ne semblent pourtant pas s’en faire : ici, les gens ne s’embêtent pas à tondre le gazon – ils laissent la végétation croître à sa guise.L’abondance de verdure transforme cette ville industrielle abritant une immense usine métallurgique en une illustration d’un conte de fée slave. Sous ce pommier, on attend une jeune fille aux tresses blondes qui fuit les oies méchantes. Et ces broussailles dissimulent à coup sûr un grand four blanc plein de pirojkis tout chauds...En fait, en écartant les branches, on découvre dans le grand parc de Vyksa... non un four magique, mais une multitude d’objets insolites à la destination un peu obscure. Qu’est-ce que c’est, par exemple, que cette tour de bois clair que les enfants tentent d’escalader ?

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Inna Doulkina

Dernières nouvelles de la Russie

Arythmie : à voir pendant la Semaine du cinéma russe à Paris

La Semaine du cinéma russe vient d’ouvrir à Paris. Si vous n’aviez qu’un film à voir, optez pour Arythmie de Boris Khlebnikov.

 

9 novembre 2017

Que reste-t-il de 1917 ?

Le centenaire de la révolution, en Russie, est tout sauf une grande fête. Le temps des parades et des festivités collectives est révolu.

 

7 novembre 2017

« Notre mission est la promotion de la littérature russe à l’étranger »

Plus de 40 œuvres d'auteurs russes ont été publiées en français grâce à l’Institut de la traduction. Le directeur explique ce projet.

 

31 octobre 2017