S'abonner, c'est découvrir la Russie sans préjugés ni concessionsDécouvrir nos offres

On the road again

On the road again

Perfecto, bandana à têtes de mort, tatouages et Harley. Ces dernières années en Russie, le mouvement biker est passé d’une confrérie fermée à un courant social de plus en plus tendance et visible. Le petit écran montre souvent des barbus sur des motos, parfois même en compagnie de Poutine et du patriarche. Que signifie donc être biker en Russie aujourd’hui ? C’est ce qu’a tenté d’éclaircir Le Courrier de Russie.

Que signifie donc être biker en Russie aujourd’hui ?

Quelques centaines de milliers de motos sont enregistrées en Russie aujourd'hui, selon les statistiques officielles. Les bikers en avouent beaucoup plus, confiant ne pas toujours déclarer les bécanes à la police pour éviter de payer des impôts. Au cours des dix dernières années, la quantité de clubs de motards en Russie est passée de 104 en 2001 à plusieurs centaines aujourd’hui.Et pourtant, il y a vingt ans, le mot même de « biker » était totalement inconnu en Russie. Les premières motos, des BMW allemandes, sont arrivées en URSS – trophées de victoire de la Seconde Guerre Mondiale. Ensuite ont été fabriquées des copies soviétiques : la Oural et la Dniepr. « La moto en Union soviétique était simplement un moyen de déplacement bon marché, explique le motard-voyageur Dmitriï Khitrov, rédacteur en chef de la revue Ruriders.com. Ceux qui s’en achetaient le faisaient exclusivement parce qu’ils n’avaient pas assez pour une voiture. »Au milieu des années 1980 cependant, les jeunes motards « réalisent que foncer sur une moto, c’est cool », poursuit Dmitriï Khitrov. « Ils roulaient sur des motos aux amortisseurs rehaussés, mais en bleus de travail rembourrés et chapkas », s’amuse le free-rider Pavel « ViRUS » Ivanov. Les bien-pensants les appelaient des « rockers » – les motards écoutaient du rock – ou simplement des voyous. « La principale distraction des jeunes motards de Saint-Pétersbourg était d’aller la nuit en bande à l’aéroport boire du café. Évidemment, pour les citoyens ordinaires,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Maria Gorkovskaya