Edouard Limonov: « La victoire morale a déjà été remportée »

L'écrivain et politicien Edouard Limonov n’a participé ni à la Promenade de contrôle des écrivains ni aux derniers grands meetings de l'opposition. Il considère que le mouvement de protestation, initié en décembre, est déjà terminé et qu’un autre ne recommencera pas avant l’automne. Il n’est pas prêt à qualifier de protestation politique ni les promenades littéraires ni l’action sur Tchistye Prudy. Juste après les manifestations du printemps 2012, Slon.ru, site internet russe d’information, lui avait demandé ce qu’il fallait faire et ce qu’il adviendrait s’il devenait président de Russie. Extraits traduits par Le Courrier de Russie.Suite à la traduction de cette interview, nous avons décidé de nous interroger sur la fascination que provoque Limonov en France, alors qu'il est si peu apprécié dans son pays natal: retrouvez l'article ici. Slon : Que doit-on faire maintenant ?Edouard Limonov : Vous asseoir dans votre voiture et rentrer chez vous. Voilà ce qu’il faut. Pour parler sérieusement, la protestation ne va pas s’envoler – c’est pour ça qu’il ne sert à rien de s’agiter et de s’inquiéter. Je pense que la spirale actuelle et cette étape se termineront bientôt ; c’est l’été et il ne semble pas que cette vague, qui s’est levée il y a un moment déjà, tiendra longtemps. Ce n’est pas un malheur, il y aura encore une explosion, une quelconque allumette de hasard, l’étincelle brûlera de nouveau et les gens redescendront dans la rue. [...] La victoire morale a déjà été remportée, c’était déjà clair il y a un an. Et il n’y a jamais eu rien de tel avant. Il y a une différence énorme entre l’état d’esprit de la société aujourd’hui et ce qu’il était quand nous avons lancé la « Stratégie 31 » [manifestation qui a lieu tous les 31 du mois en Russie pour défendre la liberté de manifester, ndlr] en 2009 : c’est un autre état d’esprit.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

« Le Français » : la Russie face à son passé soviétique

À l’occasion de la sortie de son film Le Français, qui raconte le quotidien d’un étudiant français côtoyant la jeunesse soviétique dans le Moscou de la fin des années 1950, le réalisateur Andreï Smirnov (L’Automne, La Gare de Biélorussie) s’est confié au journal d’opposition Novaïa gazeta. Extraits.

 

22 novembre 2019

Sergueï Lavrov : « L’Union européenne n’est pas un partenaire fiable »

Rencontre Macron-Poutine d’août, échange de prisonniers entre Moscou et Kiev, négociations sur le Donbass : le ministre des Affaires étrangères revient, dans un entretien accordé à Kommersant, sur les grands dossiers internationaux de ces dernières semaines.

 

16 octobre 2019

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019