Le foyer historique de La Gaîté Lyrique. Crédits : Philippe Ruault

Jérôme Delormas :  » Moscou est un terrain idéal pour l’innovation « 

Jérôme Delormas dirige un endroit improbable à Paris qui s’appelle La Gaîté Lyrique. Pour beaucoup de Parisiens, ce nom évoque un endroit délabré où le théâtre fut jadis roi. Aujourd’hui, le lieu a changé de peau pour devenir le point de ralliement des cultures numériques. Un projet innovant que son directeur fait découvrir d’un bout à l’autre du monde afin de susciter la naissance de projets similaires. De passage à Moscou le 27 novembre, Jérôme Delormas a rencontré Le Courrier de Russie au Centre d’art contemporain Garage.Le Courrier de Russie : Quel est votre parcours ?Jérôme Delormas : J’ai suivi des études de sciences politiques et de philosophie pour finalement me rendre compte que je voulais faire autre chose... J’ai beaucoup travaillé à l’étranger notamment en Espagne, au Japon, souvent en tant que directeur de centres culturels français. Il m’est devenu naturel de faire se découvrir deux cultures. C’est encore ce que je fais aujourd’hui.LCDR : Comment en êtes-vous arrivé à diriger La Gaîté Lyrique ?

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Clémence Laroque

Dernières nouvelles de la Russie

Semaine du 1er au 8 février

Tous les mercredis sur lecourrierderussie.com, 10 bons plans pour une semaine bien pleine.

 

1 février 2012

Le voleur…

Вор у вора дубинку украл - Le voleur a volé une matraque au voleur - (L'arroseur arrosé)

 

30 janvier 2012

V pour Vladimir

"Voilà, et c'est tout"

 

30 janvier 2012