Viktor Solkine est le président de l’Association des études sur l’Égypte ancienne MAAT, basée à Moscou.

Viktor Solkine : « Dans toute la Russie, il n’y a pas plus de 15 égyptologues professionnels »

Viktor Solkine est le président de l’Association des études sur l’Égypte ancienne MAAT, basée à Moscou. Ce passionné mène un travail de démocratisation du savoir scientifique en Russie par le biais de conférences et la publication de plusieurs encyclopédies. Le Courrier de Russie a rencontré cet égyptologue pour en savoir un peu plus sur son action.

Viktor Solkine est le président de l’Association des études sur l’Égypte ancienne MAAT, basée à MoscouViktor Solkine est le président de l’Association des études sur l’Égypte ancienne MAAT, basée à Moscou

Le Courrier de Russie : Votre association fête, en 2011, ses dix années d’existence. Pouvons-nous remonter aux origines et savoir comment est né le projet ?

Viktor Solkine : Personnellement, je suis passionné par l’Égypte depuis l’âge de 7 ans. À l’époque, ma mère m’avait emmené au Musée Pouchkine et j’avais été fasciné par la salle égyptienne. Je suis resté béat pendant un long moment et, depuis, ça ne m’a plus quitté. L’association que je préside est née d’une initiative de l’Ambassade de la République arabe d’Égypte en Russie. Avec la chute du pouvoir soviétique, nous avons réalisé que l’égyptologie se réduisait en Russie à un cercle très fermé de chercheurs, et que les jeunes n’avaient pas accès aux connaissances. Nous avons donc décidé de diffuser ces informations ici, dans notre pays. L’objectif premier est d’ouvrir au plus grand nombre la connaissance de la science.

LCDR : Quelles sont les autres finalités de l’association ?

V.S. : Les étudiants qui choisissent cette période de l’histoire n’ont accès, au sein de l’Université de Moscou, qu’à un séminaire de deux mois consacré à l’égyptologie. Nous avons donc crée un cursus de cours étalés sur trois ans. La première année est consacrée à l’histoire et à l’archéologie, la deuxième à la religion,

[…]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Jean-François Deman

Dernières nouvelles de la Russie

Culture

Luxury Wedding and Gift Fair : mariage français au cœur de Moscou

Le concept de la Luxury Wedding and Gift Fair, qui s’est tenue à l’Hôtel Lotte du 11 au 13 février dernier, avait de quoi séduire bon nombre de Moscovites. En effet, la tradition du mariage reste forte en Russie et, à elle seule, la capitale enregistre 80 000 cérémonies de noces chaque année. De plus, il est dans les usages slaves d’offrir des cadeaux à de nombreuses occasions. Peu connue il y a encore dix ans, la Saint-Valentin est ainsi devenue aujourd’hui une véritable manne commerciale en Russie. De nombreux magasins de cadeaux, des fleuristes et des restaurants organisent des opérations spéciales durant cette journée des amoureux.Dans les salons feutrés d’un palace cinq étoiles, la Luxury Wedding and Gift Fair était l’occasion non seulement de venir, pendant trois jours, organiser son mariage dans une atmosphère où magie et féerie étaient à l’honneur, mais aussi de trouver des idées de cadeaux romantiques pour les fêtes à venir. Mais tout ce rêve a un prix… « Un décor chic et voluptueux » Après avoir franchi les portes tournantes et foulé les tapis duveteux du hall de l’Hôtel Lotte, le groom, tiré à quatre épingles, invite le visiteur à se rendre au deuxième étage où se déroule le Salon du mariage. L’escalier qui mène au monde magique de la noce est jonché de bouquets de fleurs et de pommes, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

2 mars 2011
Économie

ProdExpo 2011

La foire de l’agroalimentaire ProdExpo s’est tenue du 7 au 11 février à l’Expocentre de Moscou. 85 000 mètres carrés de stands où 2 000 entreprises viennent à la pêche au client. Le Courrier de Russie est allé à la rencontre des participants français.Panier de crabes L’entreprise Prodiffu est un distributeur de vin regroupant 5 000 hectares de vignobles en Bordelais, et représentant environ 450 producteurs. Le directeur commercial de la société, Laurent Abba, participe pour la deuxième fois à ProdExpo. « Nous étions déjà là en 2009, mais on a fait chou blanc. Nous n’avons pu finaliser aucun contrat avec les prospects car nous n’avions pas d’importateur. Aujourd’hui tout est réglé, nous travaillons avec la société Arko qui est notamment le partenaire de Pernod Ricard. Et nous espérons cette année faire notre beurre. » La concurrence est rude entre Français, explique le directeur commercial. « Nous nous connaissons tous entre distributeurs de vins de Bordeaux. […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

25 février 2011
Люди

Операция Ковчег

Lire cet article en français Бросить все и уехать в деревню «выращивать капусту» намеревался еще царь Макар, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

22 février 2011
Revolution Slider Error: Slider with alias abos-2018-9 not found.
Maybe you mean: 'une' or 'stream' or 'grand-format' or 'test' or 'standard-wp-gallery13' or 'media-carousel-autoplay15'