Le Stalingrad de Noize MC – ou la « battle » qui n’aura pas eu lieu.

Le Stalingrad de Noize MC – ou la « battle » qui n’aura pas eu lieu

Je voudrais présenter mes excuses à la milice de Volgograd,
C’est des types formidables, et ils ont des principes,
Si bien que les effrontés de la capitale qui passent,
Les gens comme moi il faut les fusiller, pourquoi mégoter.

Texte prononcé par Noize MC le 5 août 2010 devant les caméras du service de presse du GOuVD.

Depuis sa mise en ligne à la mi-août, plus d’un demi-million de personnes ont regardé le dernier clip de Noize MC, « 10 jours au paradis (Stalingrad) », 10 soutok v raïou. Pourtant, en visionnant le clip, on se rend vite compte qu’il a été monté « à l’arrache ». Et ce phénomène de masse ne peut être expliqué par la seule popularité d’Ivan Alekseev, le jeune chanteur et compositeur russe qui se cache derrière ce nom de scène. Non, la raison de ce succès est ailleurs, quelque part du côté… des tranchées de Stalingrad. Le 31 juillet dernier, Noize MC se produisait dans la ville de Volgograd (ex-Stalingrad), et le comité d’accueil qui l’attendait était à la mesure de la notoriété de l’invité : plus de 100 miliciens, d’après Ivan lui-même, s’étaient chargés de dresser un cordon de sécurité entre la scène et le public.

De la mendicité à l’hooliganisme

Quand le groupe a interprété la chanson « Du fric dans le chapeau », Babki v chapke, qui a déjà fait le tour de la Russie, et qui se termine toujours par un passage du chapeau dans la foule qui fait partie de la performance, il s’est vu demander du ton le plus comminatoire et le plus grossier de cesser immédiatement de pratiquer la « mendicité ». Mi-incrédule, mi-révolté par l’attitude de la milice, Ivan alias Noize MC a répliqué en s’adressant à la foule,

[…]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Simon Roblin