Georges Nivat: « Pouchkine lui-même n’a pas encore été traduit correctement ! »

Georges Nivat: « Pouchkine lui-même n’a pas encore été traduit correctement ! »

Un philologue explique pourquoi les Chinois peinent à s’intégrer en Russie.

Le Courrier de Russie : Avez-vous suivi l’élection du patriarche Kirill ?

George Nivat : J’ai regardé à la télévision son intronisation, diffusée entre deux programmes de divertissement… Les deux dyarques (Poutine et Medvedev, ndlr) – c'est ainsi que je les appelle – étaient assis en face de lui : on peut dire que le gouvernement joue la carte de l'orthodoxie !

LCDR : Et que l'orthodoxie joue la carte du nationalisme...

G.N. : Ah, avec le patriarche Kirill, c'est moins sûr ! Il doit évidemment jouer le rôle qui lui incombe dans l'unification de l'église orthodoxe – « d'abord l'unité, ensuite la liberté » –, mais il est également ouvert au dialogue. Le patriarche Kirill a une forte personnalité. Il connaît bien les Européens, le catholicisme et ses problèmes : je pense,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Daria Moudrolioubova

Dernières nouvelles de la Russie

Yves Zlotowski : « La Russie a prouvé sa capacité à gérer une crise »

Interview avec Yves Zlotowski, conomiste en chef du département risque pays et études économiques chez Coface

 

28 mai 2010

Les Ballets Russes : cent ans après

Parmi les 67 ballets créés par la troupe de Diaghilev en vingt ans, plusieurs ont, en une soirée, propulsé des années en avant l’art de la danse – et, bientôt, les critiques clamaient : « Un printemps n’est pas un printemps sans les Ballets Russes ».

 

18 septembre 2009

Péchés de jeunesse

La vie d’un jeune provincial, un temps soldat en Tchétchénie, un temps commis boulanger, videur dans une boîte de nuit ou croque-mort… et toujours poète – se déroule sur les pages du Péché, roman en nouvelles de Zakhar Prilepine, lauréat du prix Bestseller 2008 en Russie.

 

31 juillet 2009