Martial Simonneau, Sotchi

Martial Simonneau : « A Sotchi, je comprends pourquoi je travaille »

La revue Ogoniok a rencontré le chef français Martial Simonneau, qui dirige le restaurant Brigantin à Sotchi.Ogoniok : Comment vous êtes-vous retrouvé ici ?Martial Simonneau : J'ai d'abord travaillé dans un restaurant à Moscou. En arrivant en Russie, je dois dire que j'ai été extrêmement surpris : Moscou n'est pas du tout telle qu'on la décrit dans la presse chez nous. J'ai découvert avec étonnement qu'ici, en fait, on n'assassine pas les gens dans les rues. Mais il y avait un autre problème : un jour, tout le monde te veut, et le lendemain, on peut te dire « Au revoir. Nous prenons un autre cuisinier. » C'est d'ailleurs ce que m'a dit ma boss « On n'a plus besoin de toi. »Ogoniok : Mais pourquoi ?M.S. : Parce qu'elle était géorgienne et n'aimait pas la cuisine française. J'ai quitté Mosocu et j'ai trouvé ma place à Sotchi.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019