Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

La Jigouli a 50 ans

La Jigouli a 50 ans

Dmitry Donskoy, 1971

Il y a 50 ans, la mythique VAZ 2101 Jigouli (ou Lada 1200 pour les étrangers) sortait de l’usine du constructeur basé à Togliatti (800 kilomètres à l’est de Moscou). La tendresse que les Russes lui vouent aujourd’hui encore n’est comparable qu’à l’amour des Français pour la 2 CV de Citroën.

Au volant de sa Volvo 740, Alexeï Petoukhov, chercheur de 43 ans au Musée des Beaux-Arts Pouchkine, s’approche de son garage de Perovo, dans l’est de Moscou, où il a passé toute son enfance. Une voiture « pas pour tous les jours » l’y attend : une Jigouli rouge de 1983, achetée neuve par son grand-père.

Les portes du garage s’ouvrent : le véhicule est resplendissant. La moindre poignée de portière est authentique. « Elle date de l’âge d’or de la Jigouli, explique Alexeï. Elle a tout ce que les ingénieurs ont conçu pour ce modèle : des enjoliveurs chromés, un ventilateur électrique… Le radiateur en cuivre est très rare. »

La Fiat de l’Est

Au milieu des années 1960, l’URSS se trouve à son apogée économique. Dans l’Oural et en Sibérie, les géologues ne cessent de découvrir de nouveaux gisements d’hydrocarbures, notamment de pétrole. Le nord du pays en recèle tant qu’il devient soudain possible d’en exporter, et l’essence devient un produit de plus en plus abordable pour les propriétaires de voiture.

Parallèlement, le gouvernement dirigé par Alexeï Kossyguine tente de stimuler la consommation et de diversifier la production de biens : ouvriers, ingénieurs, dirigeants d’entreprises bénéficiaires reçoivent parfois des primes allant jusqu’à 1 000 roubles – soit deux fois le salaire d’un ministre. Encore faut-il que le marché local leur donne envie de dépenser leurs sous...

Premier contact avec la VAZ 2101 Jigouli lors de l'exposition internationale "Chimie-70", à Moscou, le 9 janvier 1970. Photo : RIA Novosti

Objet à la fois coûteux,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter