S'abonner, c'est lire ce que personne n'ose dire sur la RussieDécouvrir nos offres

Vacances russes : l’écotourisme pour oublier les voyages à l’étranger

Vacances russes
L’écotourisme pour oublier
les voyages à l'étranger

TASS / Dmitry Feoktistov

Cet été, la fermeture des frontières contraint de nombreux Russes à passer leurs vacances dans leur pays. Pour les encourager à ne pas rester dans leurs appartements, le gouvernement élabore en urgence un programme national de développement de l’écotourisme.

Dès le mois d’avril, les autorités ont prévenu que les Russes habitués à partir à l’étranger devraient revoir leurs projets à cause de la pandémie de coronavirus. « Une année sans partir à l’étranger, ce n’est pas un drame ! », relativise Valentina Matvienko, la présidente du Sénat. À la fin du mois de mai, Mikhaïl Michoustine, le Premier ministre, confirme que déconfinement ne rime pas avec ouverture des frontières : « Je demande aux Russes de ne pas se précipiter… Il est plus sage et plus sûr de prévoir ses vacances en Russie », prévient-il.

Quelques jours plus tard, Bruxelles publie la liste des pays dont les citoyens sont autorisés à entrer sur le territoire de l’Union européenne à partir du 1er juillet. La Russie n’y figure pas.

Envie de voyages

Il semble que les Russes se soient résolus à rester chez eux cet été. Selon un sondage effectué à la fin du mois de juin par le voyagiste OneTwoTrip, un quart de la population a déjà réservé un séjour dans une station balnéaire du pays,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Vladimir Vachtchenko