S'abonner, c'est découvrir la Russie sans préjugés ni concessionsDécouvrir nos offres

Le bac russe sous haute surveillance sanitaire

Le bac russe sous haute surveillance sanitaire

Kirill Kukhmar/TASS
Novossibirsk, 11 juin 2020.

Après deux reports successifs en raison de la Covid-19, l’Examen d’État unifié (EGE), qui sanctionne la fin des études secondaires en Russie, se déroulera du 3 au 23 juillet.

La géographie, l’informatique et la littérature ouvriront le bal, suivies des mathématiques et du russe, de l’histoire, de la physique-chimie, des sciences économiques et sociales, de la biologie et des langues étrangères.

Cette année, les épreuves sont facultatives. Les élèves de 11e classe — l’équivalent de la Terminale française — ayant obtenu la moyenne au contrôle continu disposent d’ores et déjà d’une attestation de validation d’études secondaires. Seuls les élèves souhaitant entrer à l’Université passeront l’examen, dont les résultats sont pris en compte par les commissions d’admission. Selon l’agence sanitaire, coorganisatrice de l’examen en cette année de pandémie, quelque 797 000 candidats se présenteront cette année aux épreuves.

Vigilance

Pour limiter les risques de contamination, des mesures spéciales ont été mises en place. Les organisateurs et les surveillants seront munis de masques (changés toutes les trois heures) et de gants.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Guilhem Pousson

Sardana Avksentieva : la dame de fer de Iakoutie

Au début de juillet, Sardana Avksentieva, maire de Iakoutsk, la capitale de la Iakoutie, a fait les titres de la presse nationale en votant « non » au référendum sur la réforme constitutionnelle voulue par Vladimir Poutine.

 

24 juillet 2020