Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Bachkirie : Un ermite au milieu des champs

Bachkirie
Un ermite au milieu des champs

RIA Novosti

Un homme de soixante-quatorze ans, originaire du Tadjikistan a vécu seul dans un village abandonné de Bachkirie pendant de longs mois. Il vient d’être recueilli par les habitants du village voisin.

Né au Tadjikistan, en 1946, Rafkat Abzalov émigre en Russie dans les années 1980, après un divorce. Chauffeur, instituteur, maçon, il fait tous les métiers et traverse tant bien que mal la fin du communisme.

« J’ai beaucoup voyagé, j’avais du mal à trouver un emploi stable, ce qui m’a longtemps empêché d’obtenir des papiers russes, raconte-t-il. Au milieu des années 1990, je me suis établi en Bachkirie [au sud de l’Oural, ndlr]. J’y ai trouvé un emploi dans une coopérative d’élevage. »

En 2006, la ferme fait faillite, et Rafkat est licencié. À soixante ans, retraité et sans domicile, il s’installe avec l’accord du conseil du village dans une maison abandonnée du hameau de Kirillo-Karmassan.

« Quand je suis arrivé, tout était à faire, poursuit-il. La peinture,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter