S'abonner, c'est lire ce que personne n'ose dire sur la RussieDécouvrir nos offres

Saint-Pétersbourg : survivre sans touristes

Saint-Pétersbourg
Survivre sans touristes

TASS

Saint-Pétersbourg a la réputation d’être la ville à la fois la plus touristique et la plus aristocratique de Russie. Loin de se laisser abattre par le ralentissement de l’activité, ses commerçants, guides et artistes se sont adaptés au confinement et abordent avec optimisme le « monde d’après ».

Chaque jour du confinement – qu’il pleuve ou qu’il vente –, Vera, fleuriste célèbre dans toute la ville, est venue déposer ses paniers remplis de tulipes et de roses à l’angle de la perspective Nevski et de la rue Doumskaïa. Si, avant l’épidémie, la plupart de ses fleurs étaient importées des Pays-Bas, les cultures locales sont désormais privilégiées. « Elles durent plus longtemps et coûtent moins cher », souligne la commerçante.

« Les fleurs ont eu beaucoup de succès pendant le confinement, tout le monde venait m’en acheter, poursuit-elle. Elles sont un excellent remède contre la déprime et ont aidé beaucoup de Pétersbourgeois à vivre plus facilement cette période pénible. »

Outre les fleurs, le thé et le café ont aussi mis du baume au cœur des habitants. Dès la fin du mois d’avril, une voiture dont le coffre recelait une machine à café fonctionnant au gaz était garée en permanence près du musée de l’Ermitage. Tous les cafés et restaurants étant fermés, les clients en quête d’un peu de chaleur humaine faisaient la queue sans discontinuer.

"La curiosité est plus forte que la peur du virus."

« Les policiers eux-mêmes passaient régulièrement,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Natalia Chkourenok, Saint-Pétersbourg

Rentrée politique : une stabilité inconfortable

Le climat politique se tend en Russie depuis quelques semaines. Cela ne suffit pas, néanmoins, à déstabiliser le Kremlin, selon le politologue Dmitri Travine, directeur du Centre de recherches sur la Russie contemporaine.

 

27 août 2020

Iouri Dmitriev : un historien devant ses juges

Le 22 juillet, le tribunal de Petrozavodsk (Carélie) rendra son verdict concernant l'historien et défenseur des droits de l'homme Iouri Dmitriev. Le sexagénaire encourt quinze ans de prison ferme pour violences sexuelles sur mineure.

 

21 juillet 2020