S'abonner, c'est découvrir la Russie sans préjugés ni concessionsDécouvrir nos offres

Pollution aux hydrocarbures : État d’urgence en Arctique

Pollution aux hydrocarbures
État d'urgence en Arctique

Les environs de Norilsk, dans le Grand Nord russe, sont le théâtre d’une catastrophe écologique d’une ampleur sans précédent dans le pays. La lente réaction des autorités locales a provoqué la colère du Kremlin. 

Le 29 mai dernier, dans le Nord de la Sibérie, une fuite se déclare dans un réservoir de carburant de l’usine thermique numéro 3 de Norilsk, propriété de la société Nornickel via sa filiale énergétique de Norilsk-Taïmyr. Rapidement, le liquide se déverse aux alentours : une voiture passant à proximité prend feu, et l’incendie se propage. Lorsqu’il est maîtrisé, deux heures plus tard, le réservoir s’est vidé d’environ 20 000 tonnes d’hydrocarbures dans la rivière Ambarnaïa.

Catastrophe écologique 

Les secours dépêchés, trois jours plus tard, par le Service de sauvetage en mer de la ville de Mourmansk (située à 2 000 kilomètres de là) installent une série de barrières flottantes afin de capturer les dépôts à la surface de l’eau. Selon leur responsable, Ilya Gorlaïev, la marée noire s’étend alors sur un kilomètre de long et cent cinquante mètres de large. « Il faudra huit à dix jours pour la contenir et un mois pour nettoyer les berges », précise-t-il au journal Izvestia.

Ce relatif optimisme est loin de faire l’unanimité. Selon une source de Kommersant,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Julien Braun