S'abonner, c'est rejoindre une communauté d'experts et de passionnésDécouvrir nos offres

Oural : barricadé au nom de la foi

Oural
Barricadé au nom de la foi

Crédits Image : Serge Romanov dans son monastère de la région d'Ekaterinbourg, le 17 juin 2020. Photo : RIA Novosti

À Sredneouralsk, dans l’Oural, le père Serge Romanov, un prêtre faisant l’objet de sanctions disciplinaires pour s’être opposé au confinement, s’est barricadé dans l’enceinte du couvent de l’Icône-de-la-Vierge-Marie, dont il est le père supérieur.

Le 15 juin, le père Serge Romanov est entendu par le tribunal ecclésiastique du diocèse d’Ekaterinbourg, dont il dépend. Il est accusé d’avoir désobéi à sa hiérarchie en célébrant, malgré les recommandations sanitaires, des messes ouvertes aux laïcs pendant le pic de l’épidémie.

Lors de l’audience, il refuse de répondre aux questions et limite sa plaidoirie à une déclaration écrite à l’avance : il y accuse le patriarche Cyrille d’avoir « trahi Dieu et l’Église » en appelant les fidèles à respecter les recommandations sanitaires de l’Agence fédérale de santé et en leur fermant les églises à Pâques, en avril. Il quitte ensuite l’assemblée sans attendre le verdict. Le tribunal le destitue de sa charge d’higoumène (père supérieur) du couvent de l’Icône-de-la-Vierge-Marie.

Ancien repris de justice, le père Serge jouit d'une réputation de thaumaturge et d'exorciste.

Le lendemain, le père Gueorgui Viktorov, nommé à la place de son collègue, se rend à Sredneouralsk pour prendre ses fonctions. À la porte du monastère, il se heurte à des hommes vêtus de noir se présentant comme des cosaques et des anciens combattants.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Guilhem Pousson

Bachkirie : Un ermite au milieu des champs

Un homme de soixante-quatorze ans, originaire du Tadjikistan a vécu seul dans un village abandonné de Bachkirie pendant de longs mois. Il vient d’être recueilli par les habitants du village voisin.

 

10 juillet 2020