S'abonner, c'est lire ce que personne n'ose dire sur la RussieDécouvrir nos offres

Ramadan : confinement et charité pour les musulmans de Russie

Ramadan
Confinement et charité
pour les musulmans de Russie

Crédits Image : Prière à la Grande Mosquée de Moscou, le 24 avril 2020. Photo: RIA Novosti

Depuis le 24 avril et jusqu’au 23 mai prochain, les 25 millions de musulmans de Russie fêtent le ramadan dans des conditions particulières : les mosquées du pays sont fermées depuis plus d’un mois pour cause d’épidémie de Covid-19.

Dès le début de l’épidémie, le clergé musulman a pris des mesures. Le 10 mars, une fatwa du Conseil des muftis de Russie (SMR) appelait déjà les fidèles à la vigilance, leur recommandant d’éviter tous les lieux publics — mosquées incluses — dès les premiers symptômes. Un mois plus tard, le 11 avril, Ravril Gaïnoutdine, président du SMR transformait cette recommandation en injonction, après la mort d’un mufti de la république d’Ingouchie, Abdourakhman Martazanov, testé positif au coronavirus.

« Les musulmans ont anticipé la décision des autorités civiles », souligne Damir Moukhetdinov, vice-président du Clergé des musulmans de Russie (DUM), dans les colonnes du quotidien Nezavissimaïa Gazeta.

"Nous sommes très critiqués par nos coreligionnaires du Moyen-Orient pour avoir appelé les croyants à suivre les prières en ligne."

Ces mesures restent de mise pendant le ramadan. « Les lieux de culte resteront fermés, sauf pour les imams et les personnes y travaillant.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Guilhem Pousson

La cryptomonnaie de Telegram chassée des États-Unis

Pavel Dourov, le fondateur de la messagerie cryptée Telegram, a officiellement fermé le réseau TON (Telegram Open Network), qui aurait dû permettre aux quelque 400 millions d’utilisateurs de l’application d’échanger biens et services au moyen d’une cryptomonnaie, le Gram.

 

26 mai 2020