Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Défilé numérique pour le Régiment immortel

Défilé numérique
pour le Régiment immortel

Une Moscovite s'inscrit au "régiment Immortel en ligne". Photo : RIA Novosti

Depuis 2012, chaque 9 mai, de Vladivostok à Kaliningrad en passant par Moscou et Novossibirsk (ainsi que Paris ou New York), des millions de Russes défilent en brandissant les portraits des membres de leur famille ayant participé à la Seconde Guerre mondiale. Les célébrations de la victoire de 1945 étant reportée cette année à cause de l’épidémie de covid-19, cette marche – le Régiment immortel – se déroulera en ligne, sur Instagram.

« Les circonstances actuelles sont telles que, ce 9 mai [date du Jour de la Victoire en Russie, ndlr], les rues des villes et des villages ne verront défiler aucun cortège, explique Sergueï Kolotovkine, coordinateur de ce mouvement. Toutefois, comme nous l’avons toujours souligné, cette initiative ne se résume pas à des processions. Il s’agit avant tout de perpétuer la mémoire personnelle et familiale. Rien ne nous empêche donc, cette année, de rendre hommage à nos proches en regardant leurs portraits et en partageant nos souvenirs avec nos enfants. Grâce aux nouvelles technologies, nous pourrons également voir ceux qui,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter

Kremlin : le difficile renouvellement des élites

Conservation et exercice du pouvoir, renouvellement des élites, fossé avec la « Russie d’en bas », corruption… Pour la sociologue Olga Krychtanovskaïa, directrice du Centre d’études sur les élites russes de l’Université d’État de gestion, le système politique actuel repose sur une classe dirigeante jalouse de son pouvoir et peu en phase avec la société civile.

 

29 octobre 2020

Le Jésus de Sibérie derrière les barreaux

Dans le territoire de Krasnoïarsk, en Sibérie orientale, la police a arrêté les dirigeants d’une secte, accusés de violence et d’extorsion de fonds. Les défenseurs des droits voient dans l’interdiction de l’organisation un nouveau recul de la liberté d’opinion en Russie.

 

1 octobre 2020