S'abonner, c'est soutenir une rédaction indépendante basée à MoscouDécouvrir nos offres

Crise économique : le prêt sur gage vital pour les Russes

Crise économique
Le prêt sur gage vital pour les Russes

Les organismes de prêt sur gage, appelés « crédits lombards » en Russie (en référence à la Lombardie, d’où étaient originaires de nombreux banquiers au Moyen Âge), tirent leur épingle du jeu en cette période de crise.

Alexeï, 28 ans, chauffeur de taxi à Irkoutsk, (Sibérie orientale, au bord du lac Baïkal), a toujours eu du mal à joindre les deux bouts. Mais depuis le début du confinement, ses affaires sont catastrophiques : il promène rarement plus de deux clients par semaine. Pour pouvoir continuer de se nourrir, de se loger et de payer la location de sa voiture, il a récemment mis en gage une chaîne en or au mont-de-piété local : « J’étais coincé, je n’avais plus le choix : je n’ai droit à aucune aide de l’État, je n’ai pas d’économies et je n’aurais probablement pas pu obtenir un crédit dans une banque… », confie-t-il.

Profiteurs de crise

Les monts-de-piété pratiquent en effet des taux (6-10 %) bien inférieurs à ceux des banques (8-12 %) ou des organismes de micro-crédit (jusqu’à 30 % pour un prêt à un mois d’échéance) et,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Sergueï Chestak