S'abonner, c'est soutenir une rédaction indépendante basée à MoscouDécouvrir nos offres

9 mai en Russie : florilèges des commémorations ratées et réussies

9 mai en Russie
Florilèges des commémorations ratées et réussies

Le moins que l’on puisse dire est que peu de choses se passent comme prévu cette année, et les célébrations du 9 mai en Russie n’ont pas dérogé à la règle. Je ne reviendrai pas sur les processions annuelles commémorant le Régiment immortel qui se sont, cette fois, déroulées en ligne, et auxquelles Le Courrier de Russie a déjà consacré un article. En revanche, d’autres commémorations locales valent le coup d’œil…

Certains ont commencé la fête plus tôt que prévu. C’est notamment le cas à Saint-Pétersbourg, où la police est toujours à la recherche de la femme qui, jeudi, a étouffé la flamme éternelle commémorant les morts de la Seconde Guerre mondiale en tombant dessus car elle avait trop bu. Nous étions à l’avant-veille du jour J.

 La veille du jour J,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Marguerite Sacco

Le confinement, une fête sans fin


Nous ne sommes pas encore sortis de la crise du coronavirus que, déjà, des statistiques pointent leur nez : les prévisions de baby boom ou d’explosion des divorces, que l’on présentait il y a quelques semaines, sur le ton de la plaisanterie, comme étant des conséquences logiques d’un confinement prolongé, sont en passe d’être confirmées.

 

27 mai 2020

Chroniques déconfinées


Le déconfinement a commencé il y a seulement quelques jours, et déjà, des sauveteurs ont dû plonger dans les eaux glacées d’une rivière en Iakoutie pour porter secours à trois jeunes dérivant, loin de la berge, sur une plaque de glace où ils s’étaient installés pour prendre des selfies. D’une certaine manière, ils étaient sûrs de respecter la distanciation sociale.

 

20 mai 2020

L’obsession Covid-19

Nous sommes tous obsédés par le coronavirus, c’est un fait. Le sujet a remplacé la météo dans les conversations téléphoniques ennuyeuses, et il pourrait aussi la remplacer dans les conversations d’ascenseur, si tant est que nous parlions encore aux inconnus sans craindre d’être contaminés. Y penser, c’est une chose… mais en avons-nous peur ?

 

6 mai 2020