S'abonner, c'est lire ce que personne n'ose dire sur la RussieDécouvrir nos offres

Saint-Pétersbourg : une ONG au secours des SDF

Saint-Pétersbourg : une ONG
au secours des SDF

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le nombre de sans-abris augmente à Saint-Pétersbourg, qui en compterait déjà plus de cinquante mille selon l’ONG Notchlejka (« Asile de nuit »), obligée d’adapter son travail aux conditions actuelles.

Cinq soirs par semaine, le minibus nocturne de Notchlejka circule dans les rues de Saint-Pétersbourg pour offrir un repas chaud aux sans-abris. « Le nombre de personnes qui l’attendent aux arrêts ne cesse d’augmenter, commente Grigori Sverdline, directeur de l’antenne pétersbourgeoise de l’ONG. Beaucoup se sont retrouvés dans la rue récemment. Avant l’épidémie, la plupart n’avaient pas d’emploi fixe mais effectuaient de petits travaux ponctuels – chargement de marchandises, distribution de prospectus, ménage dans les bars et les cafés – et louaient un lit dans une auberge pour deux cents roubles (2,50 euros) la nuit. Aujourd’hui, la fermeture d’une multitude d’entreprises les prive du moindre travail. » 

En une soirée, l’autobus nocturne effectue quatre arrêts dans la ville. Au premier, situé dans le sud-est, une tente accueille vingt-quatre heures sur vingt-quatre les SDF venus se réchauffer. Chaque soir, les employés et bénévoles de Notchlejka y nourrissent une quarantaine de personnes. 

La minibus nocturne de Notchlejka. Photo : homeless.ru

Après l’ouverture des portes du bus, les bénévoles demandent aux SDF de respecter la distanciation sociale. Chacun doit se désinfecter les mains avant d’obtenir son bol de soupe et reçoit un paquet de lingettes nettoyantes.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Natalia Chkourenok, Saint-Pétersbourg

Rentrée politique : une stabilité inconfortable

Le climat politique se tend en Russie depuis quelques semaines. Cela ne suffit pas, néanmoins, à déstabiliser le Kremlin, selon le politologue Dmitri Travine, directeur du Centre de recherches sur la Russie contemporaine.

 

27 août 2020

Iouri Dmitriev : un historien devant ses juges

Le 22 juillet, le tribunal de Petrozavodsk (Carélie) rendra son verdict concernant l'historien et défenseur des droits de l'homme Iouri Dmitriev. Le sexagénaire encourt quinze ans de prison ferme pour violences sexuelles sur mineure.

 

21 juillet 2020

Saint-Pétersbourg : survivre sans touristes

Saint-Pétersbourg a la réputation d’être la ville à la fois la plus touristique et la plus aristocratique de Russie. Loin de se laisser abattre par le ralentissement de l’activité, ses commerçants, guides et artistes se sont adaptés au confinement et abordent avec optimisme le « monde d’après ».

 

26 juin 2020