S'abonner, c'est dessiner avec la Russie les horizons du Monde de demainDécouvrir nos offres

Confinement : les Moscovites mal reçus en province

Confinement
Les Moscovites mal reçus en province

Depuis l’instauration du confinement à Moscou, le 30 mars, plus de 15 % des habitants ont quitté la ville. Dans les régions où ils s’installent, l’accueil n’est pas toujours des plus chaleureux.

Selon les données de géolocalisation relevées par les opérateurs téléphoniques, environ 2 millions de personnes ont quitté la capitale en un mois. Les Moscovites « de souche » se sont réfugiés à la datcha, plus ou moins loin de la ville, et les Moscovites « d’adoption » – les provinciaux installés récemment dans la capitale –  sont rentrés dans leur région d’origine. « À quoi bon rester enfermée dans un appartement alors que mes parents ont une maison avec jardin ? », confie ainsi Anna, 35 ans, retournée à Perm (Oural) dès les premiers jours d’avril. D’autres provinciaux sont partis car la baisse de leurs revenus – voire la perte de leur emploi – ne leur permettait plus de payer leur loyer.

Si Anna ne remarque aucune animosité à son égard de la part de ses voisins – « chez nous, la plupart des gens ne mettent pas leur nez dans les affaires des autres », explique-t-elle –, beaucoup de Moscovites doivent composer avec l'hostilité des autochtones.

« Vous êtes venus propager le virus ? »

Natalia et Alexandre, couple de Moscovites d’une cinquantaine d’années, possèdent une maison dans la région de Tver, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Moscou. Ils y passent régulièrement vacances et week-ends prolongés et se sont toujours considérés comme intégrés dans le village, où deux autres familles de Moscovites ont aussi leur résidence secondaire. C’est donc tout naturellement qu'ils décident, à la fin de mars, de faire leurs valises et d’attendre la fin du confinement au grand air. Mal leur en prend : « Dès notre arrivée,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Sergueï Chestak

Atelier Piotr Fomenko : les planches sur la Toile

Après une interruption due au confinement, les répétitions reprennent peu à peu dans les théâtres russes. Face à l’incertitude planant sur l’ouverture prochaine des salles au public, Evgueni Kamenkovitch, directeur artistique de l’Atelier Piotr Fomenko de Moscou, fait le pari du spectacle en ligne.

 

21 juillet 2020

Applications anti-Covid
Bolchoï Brother

Pendant le confinement, les autorités russes ont collecté une masse importante d’informations personnelles via des applications de suivi des personnes contaminées et de contrôle des déplacements. Des doutes subsistent sur le devenir de ces données.

 

8 juillet 2020