S'abonner, c'est rejoindre une communauté d'experts et de passionnésDécouvrir nos offres

Confinement : les Moscovites mal reçus en province

Confinement
Les Moscovites mal reçus en province

Depuis l’instauration du confinement à Moscou, le 30 mars, plus de 15 % des habitants ont quitté la ville. Dans les régions où ils s’installent, l’accueil n’est pas toujours des plus chaleureux.

Selon les données de géolocalisation relevées par les opérateurs téléphoniques, environ 2 millions de personnes ont quitté la capitale en un mois. Les Moscovites « de souche » se sont réfugiés à la datcha, plus ou moins loin de la ville, et les Moscovites « d’adoption » – les provinciaux installés récemment dans la capitale –  sont rentrés dans leur région d’origine. « À quoi bon rester enfermée dans un appartement alors que mes parents ont une maison avec jardin ? », confie ainsi Anna, 35 ans, retournée à Perm (Oural) dès les premiers jours d’avril. D’autres provinciaux sont partis car la baisse de leurs revenus – voire la perte de leur emploi – ne leur permettait plus de payer leur loyer.

Si Anna ne remarque aucune animosité à son égard de la part de ses voisins – « chez nous, la plupart des gens ne mettent pas leur nez dans les affaires des autres », explique-t-elle –, beaucoup de Moscovites doivent composer avec l'hostilité des autochtones.

« Vous êtes venus propager le virus ? »

Natalia et Alexandre, couple de Moscovites d’une cinquantaine d’années, possèdent une maison dans la région de Tver, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Moscou. Ils y passent régulièrement vacances et week-ends prolongés et se sont toujours considérés comme intégrés dans le village, où deux autres familles de Moscovites ont aussi leur résidence secondaire. C’est donc tout naturellement qu'ils décident, à la fin de mars, de faire leurs valises et d’attendre la fin du confinement au grand air. Mal leur en prend : « Dès notre arrivée,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Sergueï Chestak