S'abonner, c'est lire ce que personne n'ose dire sur la RussieDécouvrir nos offres

Juste pour se détendre

Juste pour se détendre

Les orthodoxes russes sont entrés en Carême avant-hier, lundi 2 mars, après une semaine de Mardi gras – car oui, chez eux, la « Maslenitsa » (c'est ainsi que l'on appelle ces réjouissances) dure du lundi au dimanche, et chaque jour a son thème festif propre. Avantage notable, donc, par rapport aux traditions catholiques, entaché cependant par le fait que les hommes sont traditionnellement obligés de passer tout le vendredi de la Maslenitsa avec leur belle-mère. La semaine s'achève sur un grand feu de joie… sur lequel certains ont pris un peu d'avance cette année.

Dans la région de Nijni-Novgorod, la police a en effet réussi, au cours de cette semaine, à mettre la main sur l'homme qui avait incendié quatre granges en décembre,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Marguerite Sacco

Le confinement, une fête sans fin


Nous ne sommes pas encore sortis de la crise du coronavirus que, déjà, des statistiques pointent leur nez : les prévisions de baby boom ou d’explosion des divorces, que l’on présentait il y a quelques semaines, sur le ton de la plaisanterie, comme étant des conséquences logiques d’un confinement prolongé, sont en passe d’être confirmées.

 

27 mai 2020

Chroniques déconfinées


Le déconfinement a commencé il y a seulement quelques jours, et déjà, des sauveteurs ont dû plonger dans les eaux glacées d’une rivière en Iakoutie pour porter secours à trois jeunes dérivant, loin de la berge, sur une plaque de glace où ils s’étaient installés pour prendre des selfies. D’une certaine manière, ils étaient sûrs de respecter la distanciation sociale.

 

20 mai 2020