S'abonner, c'est découvrir la Russie sans préjugés ni concessionsDécouvrir nos offres

Un Russe peut en cacher un autre

Un Russe peut en cacher un autre

J'ai lu dans la presse cette semaine une histoire plus russe que russe, mettant en scène deux personnages emblématiques : la « babouchka » typique et le gredin pitoyable. L'affaire commence en pleine nuit : une dame de quatre-vingt-onze ans se réveille, sentant qu'on tente de l'étouffer, et se retrouve nez-à-nez avec un voleur venu chercher argent et bijoux. En véritable grand-mère russe (qui sont un peu les grand-mères de tous ceux qu'elles croisent), elle lui propose un petit thé et, alors que le samovar chauffe, l'écoute vider son sac, parler de ses problèmes familiaux et de son enfance difficile. Lorsque notre cambrioleur repart, la vieille dame lui donne même des petits gâteaux pour la route... Dostoïevskien.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là : il apparaît que, malgré sa gentillesse, la grand-mère s'est fait voler beaucoup d'argent ainsi que des médailles de guerre.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Marguerite Sacco

Le confinement, une fête sans fin


Nous ne sommes pas encore sortis de la crise du coronavirus que, déjà, des statistiques pointent leur nez : les prévisions de baby boom ou d’explosion des divorces, que l’on présentait il y a quelques semaines, sur le ton de la plaisanterie, comme étant des conséquences logiques d’un confinement prolongé, sont en passe d’être confirmées.

 

27 mai 2020

Chroniques déconfinées


Le déconfinement a commencé il y a seulement quelques jours, et déjà, des sauveteurs ont dû plonger dans les eaux glacées d’une rivière en Iakoutie pour porter secours à trois jeunes dérivant, loin de la berge, sur une plaque de glace où ils s’étaient installés pour prendre des selfies. D’une certaine manière, ils étaient sûrs de respecter la distanciation sociale.

 

20 mai 2020