S'abonner, c'est dessiner avec la Russie les horizons du Monde de demainDécouvrir nos offres

Danilovski, le marché des hipsters moscovites

Danilovski, le marché des hipsters

Moscou compte actuellement vingt-cinq halles et marchés permanents. Certains, comme celui de Danilovski (situé dans le sud de la capitale), ont survécu à l’effondrement de l’Union soviétique et sont devenus de véritables centres commerciaux modernes. 

« C’est l’endroit le plus cool de Moscou. On y trouve de tout : cuisine indienne, marocaine, grecque, vietnamienne, russe, caucasienne… Un vrai tour du monde gastronomique ! En plus, les produits sont frais et de qualité », raconte Polina, trente ans, habituée du marché Danilovski depuis l’été dernier. Seul bémol : les prix, largement supérieurs à ceux pratiqués sur les marchés de quartier. Insuffisant pour tempérer l’enthousiasme de la jeune femme : « Quelle importance ? En entrant, on oublie son statut social, sa nationalité et ses problèmes de budget. Ces choses n’ont aucun sens ici : le marché est un monde à part entière. »                

Hipsters, publicitaires, blogueurs, étudiants : au regard de la clientèle, le marché Danilovski est bien devenu l’un des lieux les plus branchés de la capitale. Tandis que les uns font le plein de produits fermiers en vue d’un prochain brunch, les autres y organisent leurs rendez-vous professionnels ou romantiques. Certains suivent même des cours de cuisine (ou, pour parler local, des « master class gastronomiques »). 

« Un lieu charmant » 

Les premières activités commerciales sur le site actuel remontent au XIIIe siècle et sont liées à la proximité du monastère Saint-Daniel, fondé en 1282 et qui donne son nom au marché.

Le marché Danilovski en 1986. Source : danrinok.ru

À l’époque soviétique, tandis que le monastère est reconverti en prison pour les délinquants condamnés à de courtes peines, le marché continue à prospérer, perpétuant une atmosphère traditionnelle de foire. « C’est un lieu charmant avec des centaines de petits éventaires où l’on trouve des fruits et légumes,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Sergueï Chestak

Applications anti-Covid
Bolchoï Brother

Pendant le confinement, les autorités russes ont collecté une masse importante d’informations personnelles via des applications de suivi des personnes contaminées et de contrôle des déplacements. Des doutes subsistent sur le devenir de ces données.

 

8 juillet 2020