Exercices militaires en Sibérie : Diplomatie de défense à la russe

Chaque année, un des quatre districts militaires de Russie accueille des manœuvres de grande ampleur, pour clore la session estivale d’entraînement des forces armées russes. Cet automne, les exercices Centre 2019 se déroulaient sur le polygone de Dongouz, près d’Orenbourg (environ 1 200 kilomètres à l’est de Moscou), en Sibérie occidentale.

Contrairement aux années précédentes, le scénario envisagé n’était ni une attaque de l’OTAN à l’ouest, ni un débarquement américain sur la côte Pacifique, ni une invasion ukrainienne – autant de cas de figure théoriques assez peu susceptibles de se réaliser –, mais l’intrusion massive de combattants islamiques venus d’Asie centrale.

Au sud de la Russie, la situation est en effet assez instable. Pour les pays membres de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC : Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizistan, Russie et Tadjikistan), la principale menace vient d’Afghanistan, dont, selon les responsables militaires de l’organisation, les groupes terroristes contrôleraient près de 40 % du territoire. « Le nord est contrôlé par les talibans, qui disposent d’environ 11 000 hommes. On assiste également à une hausse de l’activité de groupes affiliés à l’État islamique, à peu près 4 000 combattants », explique le général Anatoli Sidorov, chef de l’État-major de l’OTSC. Les extrémistes pourraient reprendre le pouvoir à Kaboul après le départ, de plus en plus probable, de la coalition occidentale, qui peine à les combattre depuis dix-huit ans.

La cérémonie d'ouverture des manœuvres Centre 2019, sur le polygone de Dongouz, le 15 septembre 2019. Crédit : Twitter / IndEmbMoscow

Les régimes autoritaires en place dans les anciennes républiques soviétiques d’Asie centrale (Tadjikistan,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Alexandre Golts

Dernières nouvelles de la Russie

Armement : une course d’un autre temps

Selon une des versions ayant cours, l’explosion survenue près de Severodvinsk, le 8 août dernier, serait liée à des essais du missile de croisière Bourevestnik, présenté avec enthousiasme par Vladimir Poutine lors de son adresse à l’Assemblée fédérale, il y a un an et demi.

 

27 août 2019

Tragédie du sous-marin AS-31 :
Le monde du silence

Le 6 juillet dernier, c’est dans la plus stricte intimité que se sont déroulées les funérailles des quatorze sous-mariniers russes disparus quelques jours plus tôtdans l’incendie de l’AS-31 en mer de Barents – la troisième catastrophe de ces vingt dernières années pour la marine russe.

 

11 juillet 2019

Engagez-vous, rengagez-vous !

Les fréquentes déclarations de Vladimir Poutine en faveur de la création d’une armée professionnelle entièrement composée de volontaires contrastent pourtant avec la volonté du ministère de la Défense d'augmenter le nombre d’appelés au sein des effectifs.

 

1 juillet 2019