Traitement des déchets : Moscou se cherche un modèle

Préoccupées par le problème urgent de l’élimination des déchets, les autorités de Moscou et de sa région ont décidé la construction, d’ici à 2021, de quatre usines d’incinération autour de la capitale. Les riverains s’alarment des conséquences sur leur santé et sur l’environnement.

« Les fumées toxiques qui s’échapperont de la cheminée de cette usine se déposeront dans les champs voisins ou dans la forêt, menaçant les plantes, les champignons et les animaux. Tout sera pollué : la terre dans laquelle nous cultivons nos légumes, l’eau que nous buvons... », s’inquiète Vladimir Siline, retraité de 78 ans et « chef » du village de Svistiaguino, dans le district de Voskressenski, à 75 kilomètres de Moscou. Dans deux ans, une usine d’incinération devrait voir le jour à 800 mètres des maisons.

« Le village va se transformer en nid à cancers, poursuit M. Siline. Nos enfants et nos petits-enfants grandissent ici. Devons-nous accepter qu’on détruise leur santé ? »

Nettoyage par le feu

En Russie, depuis l’époque soviétique, on enfouit les ordures ménagères. Après l’effondrement de l’URSS, le développement de la société de consommation a rapidement entraîné la multiplication des déchets de toutes sortes – emballages plastiques, cartons, verres, etc. – et, en 2010, la majorité des décharges existantes débordaient. La décision a alors été prise de construire de nouveaux centres d’enfouissement, qui stockent plus de 90 % des ordures produites, une extrême minorité étant recyclée ou incinérée. Elevé en "urgence nationale" par Vladimir Poutine lors de la campagne présidentielle de 2018, la question du traitement des déchets est, depuis le 1er janvier dernier, l'objet d'un programme de grande envergure (la construction de 200 usines de traitement est prévue dans le pays). Elle suppose toutefois l'adoption d'une "nouvelle culture domestique" par la population et les acteurs économiques.

« Dans notre district, un arbre sur huit est malade à cause du non-respect des normes environnementales. »

Avec officiellement plus de vingt millions d’habitants, Moscou et sa région sont les plus touchées par la prolifération des ordures.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Sergueï Chestak

Dernières nouvelles de la Russie

[Vidéo] – Sondage : 53 % des jeunes souhaitent quitter la Russie

Selon un récent sondage publié par le centre Lévada, 53 % des jeunes Russes souhaitent quitter le pays. Ce chiffre constitue un record depuis dix ans. Partager : Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez […]

 

5 décembre 2019

Moscou-Belgrade : une amitié bien calculée

Le 4 décembre 2019, Vladimir Poutine recevait le président de Serbie, Aleksandar Vučić, à Sotchi. Ekaterina Entina, spécialiste de la région au sein de l'Institut des études européennes de l'Académie russe des Sciences, analyse la stratégie de Moscou dans les Balkans.

 

3 décembre 2019

Lioubov Sobol : « L’union de l’opposition est une réalité »

Lioubov Sobol, l’avocate du Fonds de lutte contre la corruption, dirigé par Alexeï Navalny, est devenue cet été, à 32 ans, une des figures de l’opposition lors de manifestations pour la tenue d’élections libres et transparentes. Le Courrier de Russie l’a rencontrée pour savoir quel bilan elle dressait de ces derniers mois agités.

 

27 novembre 2019