Traitement des déchets : Moscou se cherche un modèle

Préoccupées par le problème urgent de l’élimination des déchets, les autorités de Moscou et de sa région ont décidé la construction, d’ici à 2021, de quatre usines d’incinération autour de la capitale. Les riverains s’alarment des conséquences sur leur santé et sur l’environnement.

« Les fumées toxiques qui s’échapperont de la cheminée de cette usine se déposeront dans les champs voisins ou dans la forêt, menaçant les plantes, les champignons et les animaux. Tout sera pollué : la terre dans laquelle nous cultivons nos légumes, l’eau que nous buvons... », s’inquiète Vladimir Siline, retraité de 78 ans et « chef » du village de Svistiaguino, dans le district de Voskressenski, à 75 kilomètres de Moscou. Dans deux ans, une usine d’incinération devrait voir le jour à 800 mètres des maisons.

« Le village va se transformer en nid à cancers, poursuit M. Siline. Nos enfants et nos petits-enfants grandissent ici. Devons-nous accepter qu’on détruise leur santé ? »

Nettoyage par le feu

En Russie, depuis l’époque soviétique, on enfouit les ordures ménagères. Après l’effondrement de l’URSS, le développement de la société de consommation a rapidement entraîné la multiplication des déchets de toutes sortes – emballages plastiques, cartons, verres, etc. – et, en 2010, la majorité des décharges existantes débordaient. La décision a alors été prise de construire de nouveaux centres d’enfouissement, qui stockent plus de 90 % des ordures produites, une extrême minorité étant recyclée ou incinérée. Elevé en "urgence nationale" par Vladimir Poutine lors de la campagne présidentielle de 2018, la question du traitement des déchets est, depuis le 1er janvier dernier, l'objet d'un programme de grande envergure (la construction de 200 usines de traitement est prévue dans le pays). Elle suppose toutefois l'adoption d'une "nouvelle culture domestique" par la population et les acteurs économiques.

« Dans notre district, un arbre sur huit est malade à cause du non-respect des normes environnementales. »

Avec officiellement plus de vingt millions d’habitants, Moscou et sa région sont les plus touchées par la prolifération des ordures.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Sergueï Chestak

Dernières nouvelles de la Russie

La Russie championne
du divorce

Fréquemment présentée comme un pays très traditionnel, la Russie est pourtant, selon l’Agence fédérale de statistique (Rosstat), un pays où l’on divorce de plus en plus et où l’on se marie de moins en moins, comme dans de nombreux pays occidentaux.

 

20 août 2019

La Sibérie en cendres

En ce moment, en Sibérie, trois millions d’hectares de forêt sont en flammes, et le feu progresse de plusieurs dizaines de milliers d’hectares chaque jour. La fumée a enveloppé de grandes villes comme Novossibirsk et Krasnoïarsk. Selon les premiers éléments d'enquête, les incendies seraient d’origine humaine, la plupart des foyers se trouvant à proximité de routes. Certains auraient été déclenchés sciemment pour masquer des coupes de bois illégales.

 

6 août 2019

Moscou à la conquête de l’Arctique : Et vogue la centrale nucléaire…

Cet été, la Russie mettra en service la première centrale nucléaire flottante au monde. Baptisée Akademik Lomonossov, cette dernière partira de Mourmansk pour rejoindre les côtes arctiques de l’Extrême-Orient russe, où elle fournira de l’énergie aux villes portuaires et aux sites industriels isolés du Grand Nord.

 

25 juillet 2019