Partage des données privées : Le FSB donne rendez-vous à Tinder

Ce début du mois de juin est chaud pour l’internet russe. Le 3, l’application de rencontres Tinder a été placée par le Service fédéral de contrôle des télécommunications (Roskomnadzor) sur le registre des plateformes d’information, l’obligeant à conserver les données personnelles de ses utilisateurs pendant six mois et à les mettre à la disposition des Services de sécurité (FSB).

Le 4 juin, le journal RBC a également révélé que le FSB exigeait depuis plusieurs mois que le principal moteur de recherche russe, Yandex, lui fournisse les clefs de chiffrement donnant accès aux boîtes électroniques de ses utilisateurs.

Quand sécurité rime avec vie privée

En dépit des apparences, la coïncidence des deux nouvelles relève probablement du hasard. Il s’agit des conséquences de la loi Iarovaïa sur la lutte antiterroriste, adoptée en 2015. La législation russe oblige notamment les médias et les réseaux sociaux à stocker les données personnelles de leurs utilisateurs sur le territoire national. Depuis quatre ans, les sites obtempèrent petit à petit.

Yandex peut difficilement s’opposer aux autorités du pays où elle réalise la majeure partie de son chiffre d’affaires.

« Les autorités avancent par à-coups. Le registre des sites d'information reste inchangé pendant de longues semaines,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

L’oligarchie en héritage

La revue Forbes Russia vient de publier son classement annuel des héritiers les plus riches de Russie. Patrimoine moyen de chacun des quarante-huit enfants issus des vingt familles les plus fortunées du pays : 2,3 milliards de dollars. Le classement 2019 est dominé par Ioussouf Alekperov, fils du président du géant pétrolier Lukoil.

 

10 juin 2019

L’or, un refuge russe

La Russie accroît activement ses réserves d’or. Au premier trimestre 2019, elle était le premier acheteur mondial du métal précieux, selon le World Gold Council. L’expert financier indépendant Anton Chabanov explique les raisons de cette tendance.

 

4 juin 2019

Stalingulag :
La Russie vue depuis un fauteuil roulant

En Russie, le compte Twitter Stalingulag est l’un des plus en vogue et des plus critiques à l’égard des autorités. Créé en 2013, il est resté anonyme pendant plus de cinq ans – jusqu’à ce que son auteur, Alexandre Gorbounov, révèle son identité en raison des pressions dont il est l'objet.

 

28 mai 2019