Cinquante nuances de neige

« Madame, vous sauriez pas, il va faire combien de degrés aujourd’hui ? » Ainsi m’aborda récemment un parfait inconnu dans une rue parisienne.

« Pas plus de deux degrés, je le crains.

- C’est plus la France, c’est la Russie ! », répondit-il, accablé, avant de repartir aussi sec.

Ce dialogue aussi bref qu’étonnant me laissa quelque peu interloquée : la Russie avait donc détrôné le pôle Nord dans le « Top 1 » du lieu au froid maximal, et je faillis poursuivre mon mystérieux interlocuteur pour lui expliquer que ce pays connaissait également des périodes chaudes.

Pour sa défense, il est vrai que la Russie est célèbre non seulement par sa froidure,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Marguerite Sacco

Dernières nouvelles de la Russie

La famille en Russie

Nous célébrons aujourd’hui la Journée mondiale des Familles, et c’est l’occasion de rappeler que le mot qui la désigne en russe, semia, est apparenté au français d’une drôle de manière : ce terme remonterait à l’indoeuropéen « koimo », désignant l’« endroit clos à l’intérieur duquel dorment les membres du clan », puis le clan lui-même établi en un lieu fixe (et, par extension, la famille).

 

15 mai 2019

Les animaux en Russie

Les animaux sont à l’honneur dans nombre de villes de Russie, comme on l’a vu la semaine dernière avec ces monuments aux chats, souris et autres compagnons : les Russes savent se montrer reconnaissants envers les diverses bêtes qui leur rendent service, et faire feu de tout bois avec les qualités des uns et des autres.

 

8 mai 2019

Le nez de Gogol et la souris qui tricote

C'est l’un des mots russes dont l’apprentissage m’a donné le plus de fil à retordre, lorsque j’ai commencé à vivre à Moscou, un mot vital pour l’étudiante-touriste que j’étais alors : il s’agit de celui désignant un monument notable, une curiosité, bref quelque chose devant lequel on se prend en photo, et qui se dit en russe : dostoprimetchatielnost.

 

30 avril 2019