Big Data :
Moscou vous observe

Depuis 2015, la mairie de Moscou achète aux grands opérateurs de téléphonie mobile des données numériques concernant les déplacements quotidiens des citadins. En principe pour améliorer ses services de transport…

Aujourd'hui, la mairie de la capitale russe sait où vivent les Moscovites, quand et comment ils se rendent au travail ou à la campagne, quels quartiers, quels restaurants et clubs de sport ils fréquentent, etc. Autant de renseignements déduits des données de géolocalisation des smartphones, achetés par son département des Technologies de l’information auprès des grands opérateurs nationaux de téléphonie mobile.

Géolocalisation du quotidien

Moscou et sa région ont été divisés en parcelles de 500 mètres carrés. L’analyse des données mobiles permet désormais aux autorités municipales de connaître avec précision le nombre de personnes qui y vivent ou y travaillent : le « domicile » d’un individu est défini comme l’endroit où il passe régulièrement la nuit, et son « lieu de travail », celui qu’il fréquente entre 10h et 17h. Une carte SIM est localisée chaque jour, toute la journée, en plusieurs endroits de la ville ? Aucun doute : son propriétaire exerce un métier itinérant (livreur, chauffeur, etc.).

Le passage au big data urbain a permis à la mairie d’opérer une véritable « révolution » en matière de régulation des transports.

Depuis 2015, l'acquisition de ces informations sur la vie et le comportement des moscovites constitue une part non-négligeable du budget municipal.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Nouvelle Russie,
nouvelle démographie

Selon une étude commandée par l’agence RIA Novosti, en 2018, la population russe est en baisse pour la première fois depuis dix ans, les flux migratoires ne parvenant pas à compenser la diminution de la natalité. Le pays compte aujourd’hui un peu plus de 146 millions d’habitants, soit environ 100 000 de moins qu’en 2017.

 

23 mai 2019

Oleg Viouguine : « Un rouble insensible à Trump et au cours du pétrole »

Depuis le début du printemps, le cours du rouble fait l’objet de nombreux commentaires et de prévisions contradictoires. L’ancien vice-président de la Banque centrale de Russie, Oleg Viouguine, se montre, quant à lui, plutôt optimiste.

 

22 mai 2019

Sberbank + Rambler :
Un mariage de raison d’État

Une transaction majeure vient d’être officialisée sur le marché russe : Sberbank va racheter des parts de Rambler, l’un des principaux groupes de médias du pays. La banque publique prévoirait d’investir entre 124,5 et 152 millions d’euros dans le développement de son nouvel actif.

 

16 mai 2019