L’avenue Koutouzov :
Le ghetto des riches de Moscou

De l’URSS à la Russie moderne, l’avenue Koutouzov a abrité les élites politiques et économiques. Aujourd’hui, le « quartier-dortoir le plus cher de Moscou » peine toutefois à se développer. Reportage de David Kramer pour le site Moskvich Mag.

En 1918, les autorités soviétiques transfèrent la capitale russe de Saint-Pétersbourg à Moscou et décident de doter la ville d’une entrée-ouest digne de ce nom. Une route est alors construite, au milieu d’un quartier délabré qui va progressivement se transformer en « porte occidentale de Moscou ». Avant la Seconde Guerre mondiale, d’immenses immeubles staliniens y sont construits et, en 1957, l’avenue de 8,3 kilomètres est baptisée en l’honneur du général vainqueur de Napoléon.

Politburo, sugar daddies et prostituées

C’est au n° 26 de l’avenue qu’ont vécu Leonid Brejnev, Iouri Andropov, Mikhaïl Souslov et d’autres membres du bureau politique du Parti communiste. Le musicien et réalisateur Alexandre Lipnitski, autre illustre locataire de l’immeuble, se souvient : « À la fin des années 1960, ma mère s’est remariée avec Victor Soukhodrev, interprète au ministère de l’Intérieur et au Politburo. En 1979, elle a emménagé au fameux n° 26. L’immeuble était baptisé le sandwich parce qu’un des étages du milieu était occupé par Brejnev, et les étages inférieurs et supérieurs par ses principaux alliés. Je n’ai jamais rencontré personne dans la cour. »

Rolls-Royce Motor Cars sur l'avenue Koutouzov. Crédit : Rolls-Roycecars

À ce propos,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Maïlis Destrée

Dernières nouvelles de la Russie

Mégaloparcs

Des sentiers sinueux, une lumière nocturne provenant des réverbères dissimulés par les arbres : le « Bois de bouleaux », au nord-ouest de Moscou, a quelque chose de la Cité des Elfes du Seigneur des anneaux.

2 novembre 2018

Spetstrassa n°1 : l’autoroute des privilégiés au cœur de Moscou

Datant des années 1950 et reliant la route Mojaïskoїé Chossé à la Nouvelle Rue Arbat, l’« Autoroute n° 1 », n'est en réalité qu'une succession de grandes avenues situées au cœur de Moscou, conçue à l'origine pour relier les datchas des dirigeants du Parti communiste au Kremlin.

 

4 mai 2018