Les retraités, proies favorites des escrocs

Au début de février 2019, un groupe d’escrocs a été arrêté à Moscou. Il est accusé d’avoir extorqué une centaine de milliers d’euros à des personnes âgées. Le mode opératoire exploitait parfaitement la crédulité et la faiblesse des victimes ciblées.

Sur les images fournies par le ministère de l’Intérieur aux chaînes de télévision russes, des policiers font irruption dans un appartement de Domodiedovo, une petite ville proche de Moscou. Le suspect, un homme de trente-cinq ans originaire de Smolensk, n’oppose aucune résistance et reconnaît, devant la caméra, son appartenance à un groupe criminel. Son rôle : retirer aux distributeurs de billets l’argent viré par les victimes sur des comptes ouverts par des prête-noms.

Six autres individus sont ensuite interpellés. La police a réussi à mettre la main sur les malfrats grâce aux informaticiens de Group-IB, une entreprise spécialisée dans la prévention et la détection de cybercrimes. Selon le service de presse de la société, de grosses sommes d’argent en roubles et en devises étrangères, des cartes bancaires, un pistolet, un fusil de chasse et des pièces de monnaie anciennes ont été découverts chez le chef présumé de la bande.

Arnaque en deux temps

Le mode opératoire se déroulait en deux temps. Première étape, les escrocs se faisaient passer pour des vendeurs de produits pharmaceutiques. Ils proposaient à des retraités d’acheter des « pilules magiques », médicaments et compléments alimentaires supposés soigner des maladies chroniques telles que l’hypertension ou les rhumatismes. Les victimes ont dépensé des centaines voire des milliers d’euros dans l’achat de ces faux remèdes miracles. Certaines ont été jusqu’à emprunter de l’argent à des proches ou à souscrire un crédit.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Affaire Baring Vostok :
« Le problème, c’est le manque d’indépendance de la justice »

Le 9 juillet dernier, le tribunal Basmanny de Moscou a prolongé de trois mois la détention provisoire du Français Philippe Delpal, arrêté en février pour escroquerie dans l’affaire Baring Vostok. La décision inquiète le défenseur des droits des entrepreneurs Alexandre Khouroudji.

 

7 août 2019

Ménages russes :
Un endettement bienvenu

L’endettement des Russes va croissant depuis deux ans. En 2018, quelque 15 millions de personnes, soit un emprunteur sur trois, avaient au moins trois crédits en cours de remboursement, soit 12 % de plus que l’année précédente. Le ministre de l’Économie, Maxime Orechkine, tire la sonnette d’alarme.

 

1 août 2019

Protectionnisme :
Les amateurs de vin passent à la caisse

Le 17 juillet, la Douma d’État (la chambre basse du parlement russe) a adopté en première lecture une proposition de loi augmentant la taxation du vin à partir de janvier 2020. La taxe passera de 18 à 31 roubles (de 0,25 à 0,44 euro) par litre de vin tranquille, et de 36 à 40 roubles (de 0,51 à 0,57 euro) par litre de vin pétillant.

 

30 juillet 2019