Les émigrés du troisième âge

Le nombre de retraités russes vivant à l’étranger a augmenté de plus de 25 % en cinq ans, d’après le Fonds de pension russe.

« À Ekaterinbourg, un de mes amis souffrait le martyre à cause de son asthme, hiver comme été. Depuis qu’il vit en Bulgarie, il n’a plus rien. Je connais aussi une famille de Saint-Pétersbourg, qui a emménagé avec deux enfants – le troisième vient de naître. Ici, ils ne sont jamais malades ! Tout ça, c’est grâce à la mer et au bon air… » Vladimir Ardaïev, ancien journaliste de renom, aujourd’hui jeune retraité de soixante-six ans, en est persuadé : acheter un petit appartement à Pomorié, station balnéaire bulgare de la mer Noire, était ce qui pouvait lui arriver de mieux en prévision de ses vieux jours. Avec sa femme Tatiana, ils avaient pensé à s’installer à Villefranche-sur-Mer, en France, ou à Anapa, dans le sud de la Russie. Mais le coût de la vie bulgare les a convaincus.

Un petit coin de Russie

La ville de Pomorié se trouve à proximité du lac salé du même nom, renommé pour les vertus curatives de son limon – on en fait un dentifrice, connu depuis l’Union soviétique sous la marque Pomorine. Des retraités de toute l’Europe viennent y prendre les eaux.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina et Boris Iounanov

Dernières nouvelles de la Russie

Nouvelle Russie,
nouvelle démographie

Selon une étude commandée par l’agence RIA Novosti, en 2018, la population russe est en baisse pour la première fois depuis dix ans, les flux migratoires ne parvenant pas à compenser la diminution de la natalité. Le pays compte aujourd’hui un peu plus de 146 millions d’habitants, soit environ 100 000 de moins qu’en 2017.

 

23 mai 2019

Oleg Viouguine : « Un rouble insensible à Trump et au cours du pétrole »

Depuis le début du printemps, le cours du rouble fait l’objet de nombreux commentaires et de prévisions contradictoires. L’ancien vice-président de la Banque centrale de Russie, Oleg Viouguine, se montre, quant à lui, plutôt optimiste.

 

22 mai 2019

Sberbank + Rambler :
Un mariage de raison d’État

Une transaction majeure vient d’être officialisée sur le marché russe : Sberbank va racheter des parts de Rambler, l’un des principaux groupes de médias du pays. La banque publique prévoirait d’investir entre 124,5 et 152 millions d’euros dans le développement de son nouvel actif.

 

16 mai 2019