Biriouliovo,
cinq ans après les émeutes

Situé au sud de Moscou, le quartier de Biriouliovo est l’un des plus défavorisés de la capitale. En octobre 2013, le quartier a été secoué par des émeutes xénophobes, retransmises sur toutes les chaînes de télévision. Cinq ans après, Nikita Aronov est revenu sur les lieux pour la revue en ligne Moskvich Mag. Extraits.

Le métro ne va pas à Biriouliovo. À partir de la station Oulitsa Akademika Ianguelia, située presque au terminus de la ligne grise, il faut encore marcher un kilomètre et demi jusqu’à la gare de Krasny Stroïtel, passer le pont et le guichet abandonné couverts de petites annonces – majoritairement des publicités pour des chaînes Telegram de revendeurs de drogue – et vous voici enfin arrivé.

D’abord la zone industrielle. À droite, d’anciens entrepôts de légumes couverts de bâches en plastique jaune et bleu ; à gauche, les fumées de la centrale électrique s’élèvent vers le ciel. L’endroit sert de dépôt (ou de rebut) pour les camionnettes des services communaux. Une annonce peinte à même la palissade propose une petite maison à vendre près de Krasnodar (dans le sud de la Russie) : les habitants du quartier ayant pratiquement délaissé la zone, celle-ci emploie majoritairement des « provinciaux ».

«  Seuls les immigrés acceptent les logements délabrés. Ils se mettent à plusieurs pour le loyer et emménagent ensemble. »

Les habitations commencent à partir de l’allée Vostriakovski, constituée d’une série de cours identiques, séparées les unes des autres par des immeubles de huit étages. C’est ici qu’Egor Chtcherbakov, un habitant du quartier âgé de vingt-cinq ans, a été tué par un ressortissant azerbaïdjanais en octobre 2013. Ce meurtre avait été le point de départ d’émeutes parfois violentes [plusieurs milliers de manifestants plus ou moins pacifiques étaient descendus dans les rues, scandant des slogans tels que « la Russie aux Russes » et demandant des comptes aux autorités locales pour la montée de l’insécurité dans le quartier, ndlr].

« Les événements de 2013 ? Quels événements de 2013 ? » feignent de s’interroger des jeunes du coin assis sous un porche,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Maïlis Destrée

Dernières nouvelles de la Russie

Les vingt ans du festival Nachestvié :
Du rock la tête dans les étoiles

Le plus grand festival de rock russe, Nachestvié [« Invasion »], célèbre, du 18 au 21 juillet, son vingtième anniversaire. Cette année encore, plus de deux cent mille personnes sont attendues en rase campagne pour faire la fête.

 

18 juillet 2019

Turbulences chez les pilotes russes

En février 2018, un avion Antonov 148 de la compagnie Saratov Airlines s’écrasait près de Moscou, faisant soixante et onze morts. Le copilote avait obtenu sa licence dans un centre de formation non reconnu par l’Agence fédérale du transport aérien. La journaliste Alexandra Djordjevitch revient sur la question de la formation des pilotes en Russie.

 

4 juillet 2019

Bienvenue à Lioublino :
« le pire quartier de Moscou »

Il y a dix ans, quand le marché de Tcherkizovo, situé dans le nord-est de Moscou, a fermé et déménagé plus au sud, à Lioublino, ce quartier-dortoir est soudain devenu méconnaissable.

 

21 juin 2019