Krechtchénié : Les Russes boivent la tasse

Le 19 janvier, l’Église orthodoxe russe (qui suit le calendrier julien) fête le baptême du Christ par saint Jean-Baptiste dans le Jourdain (Krechtchénié). Bien que la liturgie officielle ne prévoie aucun rituel particulier à cette occasion, deux traditions populaires y sont associées : la bénédiction de l’eau (qui lui conférerait de nombreuses vertus) et, plus spectaculaire, la plongée en eau glaciale. Moskovski Komsomolets, extraits.

Le parc Kouzminki (sud-est de Moscou), son étang endormi sous quarante centimètres de glace (et une belle épaisseur de neige). Des chiens et leurs maîtres se promènent nonchalamment. Un skieur passe. Sur la porte des « Morses de Kouzminki », le stand estival de location de barques, un écriteau a récemment fait son apparition : « Interdiction de se baigner nu ! Merci ». Depuis le quai, un escalier en bois s’enfonce dans la glace… d’où émerge soudain un courageux « morse », la peau écarlate et le visage rayonnant.

Jusqu’en 1917, les baignades hivernales constituaient une tradition très répandue dans le peuple, mais exclusivement réservée aux hommes, un signe de courage et de santé.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anton Razmakhnine

Dernières nouvelles de la Russie

Ksenia Sobtchak à tous vents

Les manifestations moscovites de l’été 2019 ont scindé la classe politique russe. Contre toute attente, une figure politico-médiatique majeure a pris parti contre les manifestants : la présentatrice de télévision, actrice, journaliste et femme politique Ksenia Sobtchak.

 

30 août 2019

Les manifestations moscovites vues de l’intérieur

Chaque week-end, Moscou est le théâtre de rassemblements – parfois autorisés, généralement interdits – de l’opposition, exigeant l’enregistrement de ses candidats aux élections locales du 8 septembre prochain. Les motivations des manifestants sont variables.

 

19 août 2019

Le Russe, cet Homo ecologicus

Des poissons dans les rivières, des canards sur les berges, des avenues verdoyantes… Voilà à quoi doivent ressembler les villes russes et leurs banlieues pour la majorité des habitants du pays, et malheur à qui y trouve à redire ! S’il est un sujet qui fait descendre les Russes dans la rue plus facilement que les fraudes électorales et le prix de l’essence, c’est bien l’écologie.

 

5 juillet 2019