Bienvenue chez vous

J’ai fait en Russie la drôle d’expérience d’habiter au sein même d’une université, dans l’une des innombrables chambres qui peuplaient des étages tout aussi nombreux, eux-mêmes répartis dans divers corps de bâtiment. À l’intérieur de ce géant soviétique s’entrecroisaient des kilomètres de couloirs, dont l’élégance différait selon leur emplacement : en bas, d’immenses halls de marbre blanc donnaient à l’ensemble, dès l’entrée, des airs de palais, mais il suffisait de changer d’étage pour se retrouver dans un corridor miteux, un couloir boisé très noble, un sous-sol silencieux, une cour avec des jardins, un escalier de service, une salle de bal, un théâtre ou un vieux vestiaire désaffecté.

L’université était une ville dans la ville, avec son peuple fourmillant, ses quartiers chics ou pauvres,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Marguerite Sacco

Dernières nouvelles de la Russie

Symboles de Russie

Les Russes célèbrent aujourd’hui la « Journée de la Russie ». Il s’agit d’une fête récente ‒ elle fut instituée en 1992 ‒, qui n’est pas vraiment marquée par des traditions précises à la différence d’autres événements de l’année. Malgré cela, elle est, comme ses semblables, l’occasion de pavoiser les rues. Drapeaux russes, aigles bicéphales, campagnes publicitaires en costumes traditionnels, rien ne manque.

 

12 juin 2019

Fumer en Russie

Vendredi dernier, nous célébrions la « Journée mondiale sans tabac ». À cette occasion, Nikolaï Guerassimenko, membre de la Commission de Santé à la Douma, a fait une déclaration pour le moins étonnante lors d’une conférence de presse : « Je m’effraie tout particulièrement de voir que les jeunes s’éloignent de la manière traditionnelle de fumer... »

 

5 juin 2019

Brèves de bibliothèques

La Russie célébrait, lundi dernier, sa Journée nationale des bibliothèques. Il arrive souvent que des établissements profitent de cet anniversaire pour organiser un « grand pardon », et laisser à ceux qui ont un livre en retard depuis plusieurs semaines la possibilité de le rapporter sans risquer de pénalité… une sorte d’amnistie des lecteurs fautifs, qui tranche avec la sévérité caractérisant habituellement ces lieux solennels.

 

29 mai 2019