L’aviation civile russe en panne de pilote

Face au manque cruel de pilotes en Russie, les compagnies aériennes du pays tirent la sonnette d’alarme. Au mois d’août, Rossiya, un des principaux transporteurs aériens, a, pour la première fois en plus de 80 ans d’existence, décidé de recruter des pilotes étrangers. Une pratique à laquelle Aeroflot et S7, autres acteurs majeurs du secteur, ont recours depuis plus d’un an. D’où vient cette pénurie ?Depuis quelques jours, on trouve, dans la rubrique « Offres d’emploi » du site de la compagnie aérienne Rossiya, une annonce destinée aux pilotes étrangers. Le transporteur les invite à piloter des Boeing et des Airbus à partir de Moscou, Saint-Pétersbourg et Rostov-sur-le-Don, pour un « salaire compétitif » de 500 000 roubles (6 400 euros) et une prime exceptionnelle à l'embauche d’un montant équivalant. À cette rémunération s'ajoute une large gamme d’avantages, notamment des « programmes de remise en forme », des « séjours en colonie de vacances pour les enfants »,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Courses à crédit

La chaîne de supermarchés Perekriostok va se lancer dans le crédit à la consommation. Une décision prise pour contrer la baisse du pouvoir d’achat des Russes. Or, selon une étude récente de la Banque mondiale, les deux tiers des emprunteurs en Russie seraient insolvables…

 

18 juin 2019

Partage des données privées : Le FSB donne rendez-vous à Tinder

Ce début du mois de juin est chaud pour l’internet russe. Le 3, l’application de rencontres Tinder a été sommée de mettre à disposition des services de sécurité (FSB) les données personnelles de ses utilisateurs.

 

10 juin 2019

L’oligarchie en héritage

La revue Forbes Russia vient de publier son classement annuel des héritiers les plus riches de Russie. Patrimoine moyen de chacun des quarante-huit enfants issus des vingt familles les plus fortunées du pays : 2,3 milliards de dollars. Le classement 2019 est dominé par Ioussouf Alekperov, fils du président du géant pétrolier Lukoil.

 

10 juin 2019