Le Courrier de Russie

Les Russes contre la réforme des retraites

La Douma d’État de la Fédération de Russie a adopté en première lecture le projet de loi sur le relèvement de l’âge de la retraite à 63 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes. Le gouvernement promet que cette mesure permettra d’augmenter les pensions à un taux plus élevé que celui de l’inflation. Il affirme en outre élaborer un programme spécial d’aide à l’emploi pour les personnes âgées. Néanmoins, le président Vladimir Poutine a déjà annoncé que le report de l’âge de départ à la retraite ne lui plaisait pas, comme à la majorité de la population. La décision définitive n’a pas encore été prise, a-t-il souligné.

« La réforme des retraites vole les travailleurs », « Le relèvement de l’âge de la retraite mène tout droit au cimetière », « Cassez la tirelire des oligarques plutôt que celle des retraités » ‒ tels étaient les slogans brandis par les citoyens venus manifester devant la Douma d’État le 19 juillet, jour du vote du projet de loi sur la réforme des retraites. Sergueï Oudaltsov, coordinateur du mouvement Front de gauche, portait quant à lui une pancarte sur laquelle on pouvait lire : « Le relèvement de l’âge de la retraite est un génocide ».

D’autres manifestations contre le projet de loi ont été organisées par Alexeï Navalny, des syndicats, des organisations civiles et politiques. Elles n’ont toutefois pas encore un caractère massif, le nombre de participants allant de plusieurs centaines à quelques milliers de personnes.

« N’adoptez pas ces lois, vos enfants et vos petits-enfants ne vous le pardonneront pas. »

Il faut cependant souligner que même si les Russes ne descendent pas forcément dans la rue, […]