Quel avenir pour le tourisme en Russie après le Mondial ?

La Coupe du monde de football en Russie a attiré dans le pays un flux de visiteurs sans précédent, dans un pays qui ne se voit pas lui-même comme une destination touristique et auquel l’accès est habituellement compliqué par un strict régime de visas. L’organisation de la Coupe du monde sera-t-elle un événement sans lendemain ou marquera-t-elle le début d’une nouvelle ère pour le secteur touristique russe ?La Coupe du monde 2018 a attiré en Russie un flux de touristes sans précédent : plus de 3 millions de personnes se sont rendues dans les stades. D’après la FIFA, plus de cinq cent mille visiteurs étrangers ont assisté à l’événement. Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev évoque, lui, le chiffre de trois millions de visiteurs en incluant les touristes venus profiter de l’ambiance de la compétition sans pour autant se rendre au stade.Quel que soit le chiffre exact, la compétition a été une indéniable réussite touristique pour la Russie. D’après Oleg Safonov, directeur de l’Agence fédérale du tourisme, la Russie a accueilli des ressortissants de plus de cent pays différents. Moscou et Saint-Pétersbourg ont enregistré une augmentation de 20 %. Mais c’est dans les villes de province que la hausse a été la plus impressionnante.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

David Girard

Dernières nouvelles de la Russie

FIFA : Le naufrage de la politique de vente des billets

Les organisateurs de la Coupe du monde l’avaient promis : avec la révolution numérique, finies les reventes illégales de billets ! Le système de Fan ID garantirait l’accès aux seuls spectateurs ayant acheté leur billet à la FIFA. Qu’en est-il en réalité ? Le Courrier de Russie a mené l’enquête.

 

Crédits Image : Tom Grimbert11 juillet 2018

« So far, so good » : Que pensent les supporters étrangers de la Coupe du monde ?

Plus de cinq cent mille étrangers sont venus assister à la Coupe du monde en Russie, malgré les distances et l’image négative du pays. Après l’Euro 2016 et les violences des hooligans russes à Marseille, les médias avaient mis en garde les supporters des dangers qu’ils encouraient.

 

5 juillet 2018

La fan zone orthodoxe

Russie/Serbie : La proximité entre les deux nations s’explique par la religion, la culture et l’histoire, mais aussi par les rapports footballistiques uniques qu'entretiennent les clubs des deux pays.

 

22 juin 2018